IPU Logo    UNION INTERPARLEMENTAIRE
>>> ENGLISH VERSION  
   PAGE D'ACCUEIL -> PARLINE -> NIGERIA (House of Representatives)
Imprimer cette pagePrint this page
Base de données PARLINE nouvelle rechercheNew search
NIGERIA
House of Representatives (Chambre des représentants )

Vous trouvez sur cette page le texte intégral de l'entrée de la base de données PARLINE sur la Chambre ou le Parlement unicaméral que vous avez sélectionné, sauf exception Instances spécialisées modules qui, du fait de leur longueur, doivent être visualisés et imprimés à part.

Modules:
INFORMATIONS GENERALES SUR LA CHAMBRE

Nom du parlement (générique / traduit) National Assembly / Assemblée nationale
Plus de photos  >>>
Structure du parlement Bicaméral
Nom de la chambre (générique / traduit) House of Representatives / Chambre des représentants
Autre chambre (pour les parlements bicaméraux) Senate / Sénat
Affilié à l'UIP Oui
Date(s) d'affiliation 1961 - 1966
1980 - 1984
1993 - 1994
1999
PRESIDENCE
Président(e) Aminu Tambuwal (M) 
Notes Elu le 6 juin 2011.
Secrétaire général(e) Mohammed Ataba Sani-Omolori (House) (M) 
Salisu Abubakar Maikasuwa (National Assembly) (M) 
COMPOSITION
Membres (nombre réglement. / nombre actuel) 360 / 360
POURCENTAGE DE FEMMES


Plus de statistiques  >>>
Femmes (nombre actuel) 24 (6.67%)
Mode de désignation élus au scrutin direct 360
Durée de la législature 4  ans
Dernier renouvellement (de/à) 9 avril 2011
26 avril 2011 (Détails)
CONTACTS
Adresse Chambre des Représentants
P. M. B. 141, Abuja
(Export mailing lists)
Téléphone (234 9) 460 25 158 (Speaker's Office)
Fax
E-mail lawalgar@yahoo.com
Site Web
http://www.nassnig.org/

SYSTÈME ÉLECTORAL

Nom du parlement (générique / traduit) National Assembly / Assemblée nationale
Structure du parlement Bicaméral
Nom de la chambre (générique / traduit) House of Representatives / Chambre des représentants
Autre chambre (pour les parlements bicaméraux) Senate / Sénat
CADRE JURIDIQUE
Loi électorale 5 août 1982
Mode de désignation élus au scrutin direct 360
Circonscriptions 360 circonscriptions uninominales
Mode de scrutin Majoritaire: Scrutin uninominal majoritaire à un tour
En cas de vacance en cours de législature, le siège est pourvu par des élections partielles.
Vote non obligatoire
Conditions pour être électeur - 18 ans
- citoyen nigérian
CANDIDATS
Conditions pour être élu - tout électeur qualifié
- âge : 30 ans
- citoyen nigérian
- certificat de fin d'études
- membre d'un parti politique
Inéligibilité :
- fonctionnaires
- personnes ayant acquis la nationalité d'un autre pays
- personnes condamnées au plan pénal
- personnes mises en faillite
- membres de sociétés secrètes (sectes)
- personnes accusées de fraude par une commission d'enquête administrative ou judiciaire
- personnes déclarées démentes
Incompatibilités - chef de l'Etat
- membres de l'autre Chambre
- ministres
- détenteurs de postes publics
- détenteurs de charges judiciaires (juges)
- fonctionnaires
- responsables et membres de la Commission électorale
- membres des forces armées
- membres des forces de sécurité
*Les incompatibilités ci-dessus sont valables pendant toute la durée du mandat.
Conditions de présentation - caution de 20 000 naira par candidat
- La candidature doit être présentée par un parti politique.

DERNIÈRES ÉLECTIONS

Nom du parlement (générique / traduit) National Assembly / Assemblée nationale
Structure du parlement Bicaméral
Nom de la chambre (générique / traduit) House of Representatives / Chambre des représentants
Autre chambre (pour les parlements bicaméraux) Senate / Sénat
CONTEXTE
Dernières élections / renouvellement (de/à) (de/à) 9 avril 2011
26 avril 2011
Périodicité et ampleur du renouvellement Renouvellement de l'ensemble des membres de la Chambre des représentants à l'échéance normale de leur mandat.
Après trois reports, les élections législatives se sont tenues le 9 avril 2011, une semaine avant le scrutin présidentiel. Elles devaient pourvoir la plupart des sièges du parlement.

Lors des précédentes élections (avril 2007), le Parti démocratique populaire (PDP) au pouvoir, qui avait remporté les trois élections tenues depuis la fin du régime militaire en 1999, a gagné du terrain dans les deux chambres. Il a remporté 260 sièges (contre 223 précédemment) à la Chambre des représentants et 85 (contre 76) au Sénat. Le principal parti d'opposition, le Parti des peuples du Nigéria (ANPP), conduit par Muhammadu Buhari, l'ancien chef de la junte militaire, a perdu des sièges dans les deux chambres, totalisant 62 sièges à la Chambre des représentants (où il en détenait auparavant 96) et 16 au Sénat (contre 25 auparavant). Le Congrès pour l'action (AC) de l'ancien Vice-Président Atiku Abubakar a remporté 32 et six sièges respectivement. De petits partis se sont partagé le reste des sièges.

Aux élections présidentielles, M. Umaru Yar'Adua (PDP), a été déclaré vainqueur avec 70 pour cent des voix.

Depuis l'arrivée du PDP au pouvoir huit ans auparavant, soit la durée de deux mandats, le pays était dirigé alternativement par quelqu'un du nord, essentiellement musulman, et par quelqu'un du sud, chrétien et animiste. M. Yar'Adua (du nord) devait laisser la place à un Nigérian du sud en 2015. Fin 2009, cependant, sa santé s'était dégradée et il avait quitté le pays pour se faire soigner en Arabie saoudite. Il est revenu en 2010 mais son Vice-Président, M. Goodluck Jonathan (du sud), a continué à tenir les rênes de l'Etat. En mai 2010, le Président Yar'Adua est décédé et M. Jonathan a été intronisé Président. Il est le premier Président originaire de la région pétrolifère du delta du Niger.

Voyant leur période au pouvoir ramenée de huit à deux ans, certains membres du PDP originaires du nord se seraient opposés à la succession de M. Jonathan.

En mars 2010, M. Buhari, le chef de l'ANPP, a annoncé qu'il se ralliait au CPC, le Congrès pour un changement progressiste, créé en décembre 2009. Dans les mois qui ont suivi, le Président de l'AC, Bisi Akande, a annoncé que son parti allait se transformer en Congrès du Nigéria pour l'action (ACN). L'ACN regroupait l'AC, le Parti démocratique populaire (DPP), une faction de l'ANPP et un certain nombre d'anciens membres du PDP.

En janvier 2011, M. Jonathan est sorti vainqueur des primaires du PDP pour la course à la présidence. Il l'emportait sur plusieurs adversaires, dont M. Abubakar, ancien Vice-Président originaire du nord revenu au PDP en 2009. M. Abubakar avait exhorté les membres du PDP à respecter l'alternance du nord et du sud au pouvoir.

Bien que les élections de 2011 aient été initialement prévues pour janvier, la Commission indépendante nationale des élections a annoncé que les élections législatives auraient lieu le 2 avril 2011, suivies des élections présidentielles une semaine plus tard. La Commission, disait-elle, avait besoin de temps pour revoir les listes électorales.

Bien que le Nigéria soit le sixième producteur de pétrole au monde, la majorité de ses 158 millions d'habitants vit encore sous le seuil de pauvreté et le chômage est très élevé chez les jeunes (jusqu'à 50 pour cent), qui représentent 70 pour cent de la population. Le pays, qui ne produit que 4 000 mégawatts d'électricité, bien moins que les 10 000 mégawatts que le gouvernement juge nécessaires à son industrialisation, souffre de fréquentes coupures de courant.

En 2011, 56 partis ont présenté des candidats au parlement. Le nombre des sièges à pourvoir était de 360 pour la Chambre des représentants et de 109 pour le Sénat. De plus, 20 personnes étaient candidates à l'élection présidentielle. Les favoris étaient le Président en exercice, M. Jonathan (PDP), M. Buhari (CPC), appuyé par le nord, M. Nuhu Ribadu (ACN), l'ancien chef de la Commission de répression de la criminalité économique et financière, et le Gouverneur de l'Etat de Kano, M. Ibrahim Shekarau (ANPP).

Le PDP s'est engagé à poursuivre ses politiques et à construire un Etat démocratique moderne fondé sur "la justice, l'équité et l'honnêteté". Il a promis de défendre la démocratie, une bonne gouvernance, la liberté, les droits de l'homme et la dignité humaine.

L'ACN a promis d'améliorer la condition du peuple et a publié son programme, axé sur le développement humain et économique. Il s'est engagé à créer plus d'emplois, en particulier pour les jeunes.

Le CPC s'est engagé à travailler pour la sécurité, la stabilité et la prospérité du Nigéria en améliorant l'infrastructure et en diversifiant l'économie.

L'ANPP a fondé sa campagne sur les résultats obtenus par son candidat dans l'Etat de Kano. M. Shekarau a souligné que pendant les huit années de son gouvernorat, le Kano avait investi dans l'éducation plus que n'importe quel autre Etat.

Le vote pour les élections législatives a commencé le 2 avril. Cependant, alors que plusieurs bureaux de vote étaient déjà ouverts, la Commission des élections a annoncé le report des élections au 4 avril en raison de problèmes logistiques, évoquant l'absence de matériel de vote dans de nombreux bureaux de vote. Le lendemain, elle les a à nouveau reportées, au 9 avril cette fois, et retardé le scrutin présidentiel au 16 avril. Dans 15 districts sénatoriaux et 48 circonscriptions fédérales, les élections ont été repoussées au 26 avril. Le nouveau calendrier a été par la suite adopté par tous les chefs de parti politique.

Les électeurs inscrits, au nombre de 74 millions, seraient massivement allés voter. Le jour des élections, une bombe a explosé dans un bureau de vote du nord-est du pays, blessant plusieurs personnes.

La représentation du PDP a reculé dans les deux chambres. Il a remporté 202 sièges à la Chambre des représentants et 71 sièges au Sénat. Parmi les candidats du PDP qui ont perdu leur siège figurent des personnalités en vue comme le Président sortant de la Chambre, M. Dimeji Bankole, et Mme Iyabo Obasanjo-Bello, ancienne sénatrice et fille de l'ancien Président, M. Olusegun Obasanjo. L'ACN est arrivé second dans les deux chambres avec 66 sièges à la Chambre des représentants et 18 au Sénat. Le CPC a obtenu 35 et sept sièges, respectivement, suivi par l'ANPP avec 25 et sept sièges. Le reste est allé à de petits partis.

Le 6 juin, l'Assemblée nationale nouvellement élue a tenu sa première session. Mr. Aminu Tambuwal (PDP) a été élu président de la Chambre des représentants alors que le Sénat a réélu M. David Mark (PDP) à sa présidence.
RESULTATS DES ELECTIONS
Tours de votes
Tour no 19 avril 2011
Nombre d'électeurs inscrits
Votants
Bulletins blancs ou nuls
Suffrages valables



Notes
Répartition des votes
Tour no 1
Parti / Formation politique Candidats Votes Vote en %
Parti démocratique populaire (PDP)
Congrès du Nigéria pour l'action (ACN)
Congrès pour un changement progressiste (CPC)
Parti des peuples du Nigéria (ANPP)
Parti travailliste (LP)
Grande alliance progressiste (APGA)
Parti de la concorde
Parti populaire démocratique (DPP)
Parti populaire du Nigéria (PPN)
Parti démocratique du peuple (PD)
Répartition des sièges
Tour no 1
Parti / Formation politique Total sièges
Parti démocratique populaire (PDP) 202
Congrès du Nigéria pour l'action (ACN) 66
Congrès pour un changement progressiste (CPC) 35
Parti des peuples du Nigéria (ANPP) 25
Parti travailliste (LP) 8
Grande alliance progressiste (APGA) 6
Parti de la concorde 5
Parti populaire démocratique (DPP) 2
Parti populaire du Nigéria (PPN) 2
Parti démocratique du peuple (PD) 1
Répartition des sièges entre hommes et femmes
Hommes

Femmes

Pourcentage de femmes
339

13

3.69%
Répartition des sièges selon l'âge
Répartition des sièges selon la profession
Commentaires
Source:
Chambre des représentants (01.01.2012, 12.12.2012)
http://www.nassnig.org/nass2/memlist.pdf
Il y a huit sièges à pourvoir.

PRESIDENCE DU PARLEMENT

Nom du parlement (générique / traduit) National Assembly / Assemblée nationale
Structure du parlement Bicaméral
Nom de la chambre (générique / traduit) House of Representatives / Chambre des représentants
Autre chambre (pour les parlements bicaméraux) Senate / Sénat
DESIGNATION ET MANDAT DU PRESIDENT
Titre Président(e) de la Chambre des Représentants
Mandat - durée: 4 ans (idem législature)
- causes d'interruption du mandat: démission, décès, dissolution
Mode de désignation - élu par tous les membres de la Chambre
- l'élection a lieu à la première séance de la nouvelle Chambre élue ou en cas de vacance de siège
- après validation des mandats
- avant la prestation de serment
Eligibilité - seul un membre du parti majoritaire peut être élu
- les candidatures doivent être soumises par un tiers lui-même membre de la Chambre
- les candidatures doivent être appuyées par un autre membre de la Chambre
Mode de scrutin - si un seul candidat est présenté : il est élu sans vote ni débat
- si deux candidats sont présentés : on procède a un vote électronique ou à scrutin secret. La majorité simple est requise
- si plus de deux candidats sont présentés : on procède a un vote électronique ou à scrutin secret. Le candidat obtenant la majorité est élu. En cas d'égalité, le candidat ayant obtenu le moins de suffrage est éliminé et l'on procède à nouveau au vote
Déroulement / résultats - le Secrétaire général préside l'Assemblée pendant le vote
- le Secrétaire général proclame les résultats sans délai
STATUT
Statut - en cas de vacance, la suppléance est assurée par le Vice-Président
Bureau / Organe collégial
Indemnités et privilèges (données pas disponibles)
FONCTIONS
Organisation du travail parlementaire - convoque les sessions, dans des cas exceptionnels seulement
- organise les débats et fixe les temps de parole
Conduite des débats - ouvre, suspend et lève les séances, dans le cadre du Règlement intérieur
- fait respecter les dispositions constitutionnelles et réglementaires
- lit les annonces concernant la Chambre
- est responsable de la discipline à l'intérieur de la Chambre : à ce titre, peut prononcer des mesures disciplinaires et en lever l'application
- fixe la liste des orateurs, donne et retire la parole
- fait procéder au vote, en détermine les modalités, vérifie les opérations de vote et annule le vote en cas d'irrégularités
- vérifie le quorum
- interprète le règlement ou d'autres normes régissant la vie de la Chambre
Attributions spéciales - est responsable de la sécurité et, à ce titre, peut faire appel aux forces de l'ordre en cas de troubles dans l'enceinte de la Chambre
Droit de parole et de vote, autres fonctions - prend part au vote, en cas d'égalité de suffrage seulement

Cette page a été mise à jour le 26 avril 2013
Copyright © 1996-2013 Union interparlementaire