Commission permanente des Affaires des Nations Unies

Commission permanente des Affaires des Nations Unies

image

Photo: © Reuters/David Mercado

Créée initialement en tant que groupe consultatif, la Commission des Affaires des Nations Unies a été mise sur pied en 2007 pour tenter d’associer les parlements aux activités et objectifs des Nations Unies. Avant cela, les Nations Unies avaient reconnu l’importance de coopérer avec les parlements nationaux dans leur Déclaration du Millénaire (2000), et l’UIP avait obtenu le statut d’Observateur permanent auprès de l’Organisation des Nations Unies (ONU) en 2002.

Exceptionnelle plateforme de collaboration entre les parlementaires et les hauts responsables de l’ONU, la Commission aide à combler le "déficit démocratique" entre la voix du peuple et les organes décisionnels internationaux. Dans la même optique que le Préambule de la Charte des Nations Unies, ses réunions garantissent que les citoyens sont entendus par les dirigeants politiques des Nations Unies.

Les parlements jouant un rôle clé dans la mise en œuvre des engagements mondiaux, la Commission vise également à trouver des moyens propres à améliorer leur collaboration avec l’ONU, aux niveaux national et mondial. Les parlementaires y échangent des idées sur les mécanismes permettant de contrôler que les pays honorent leurs engagements internationaux.

La Commission est soutenue par un Bureau composé de 18 membres, lequel est chargé de surveiller et rendre compte de l’implication des parlements dans les activités de l’ONU dans des domaines tels que le développement durable, la consolidation de la paix, les budgets et réformes de l’ONU et les droits de l’homme.

Le Bureau mène des enquêtes et effectue des missions sur le terrain afin d’évaluer l’efficacité de l’aide et de la collaboration entre les parlements et l’ONU dans leurs efforts de consolidation de la paix et de réconciliation.

En 2013, la Commission des Affaires des Nations Unies est devenue officiellement notre quatrième Commission permanente, ce qui a souligné et reconnu l’importance du rapprochement du travail accompli par les gouvernements du monde avec celui des législateurs du monde. Enfin, ses activités s’inscrivent dans le cadre de notre collaboration avec l'ONU et de notre travail sur la gouvernance mondiale.

Ouverte à tous nos Membres, la Commission se réunit à l’occasion de notre Assemblée, qui se tient deux fois par an.