Groupe de facilitateurs concernant Chypre

Groupe de facilitateurs concernant Chypre

image

Photo : © IPU

Notre Groupe de facilitateurs concernant Chypre tient son origine d’un comité créé en 1991 pour suivre la situation sur l’île divisée. Le Comité a appuyé la mission de bons offices du Secrétaire général de l’ONU et a procédé deux fois par an à des auditions de représentants politiques des deux communautés, chypriote grecque et chypriote turque, ainsi que de représentants des trois puissances garantes : la Grèce, le Royaume-Uni et la Turquie.

En 1998, le mandat du Comité a expiré et notre Conseil directeur a soutenu une recommandation visant à le remplacer par un Groupe de facilitateurs tripartite pour poursuivre les contacts entre les parties concernées. 

Le mécanisme utilisé par le Groupe permet aux représentants des partis politiques des deux communautés de l’île d’être invités, sur la base de l’égalité politique, à rencontrer nos facilitateurs une fois par an à une  Assemblée de l’UIP.

Lors d’entretiens récents, les partis politiques des deux parties de l’île ont exprimé leur soutien aux dirigeants des deux communautés. Ils ont encouragé les dirigeants à continuer à participer aux négociations visant à trouver une solution pour l’unification de Chypre sur la base d’une fédération bizonale et bicommunautaire et de l’égalité politique, conformément aux résolutions pertinentes des Nations Unies.

Les travaux du Groupe s’inscrivent dans le cadre de notre engagement plus large en faveur de la paix et de la sécurité. Le Groupe rend compte de ses travaux à notre Conseil directeur.

 

Rappel sur Chypre

La République de Chypre est devenue un Etat indépendant le 16 août 1960 et un membre de l’ONU un mois plus tard.

Sa Constitution a été élaborée pour équilibrer les intérêts des communautés chypriote grecque et chypriote turque. Chypre, la Grèce, la Turquie et le Royaume-Uni conclurent un traité garantissant les principes fondamentaux de la Constitution, ainsi que l’intégrité territoriale et la souveraineté de l’île.

Mais dès les premiers temps, l’application des articles de la Constitution s’est révélée difficile, donnant lieu à une succession de crises constitutionnelles qui firent monter la tension entre les deux communautés et provoquèrent une explosion de violence le 21 décembre 1963. En mars 1964, le Conseil de sécurité de l’ONU adopta la résolution 186 (1964) qui permit d’établir la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre (UNFICYP).

Le 15 juillet 1974, des Chypriotes grecs et les Grecs favorables à l’union avec la Grèce fomentèrent un coup d’Etat qui fut suivi d’une opération militaire turque qui plaça le nord de l’île sous son contrôle. Le Conseil de sécurité de l’ONU appela à un cessez-le-feu qui jeta les bases de négociations entre la Grèce, la Turquie et le Royaume-Uni. Un cessez-le-feu de facto est entré en vigueur le 16 août 1974.

image

Photo : © IPU