Skip to main content
Actualités en bref

L'UIP appelle au respect de l'intégrité du Parlement sri-lankais

© AFP / Lakruwan Wanniarachchi

© AFP / Lakruwan Wanniarachchi

L'UIP est de plus en plus préoccupée par la crise politique qui secoue le Sri Lanka depuis le 26 octobre, après la destitution du Premier ministre Wickremesinghe par le Président Sirisena, suivie par la suspension du Parlement. Cette mesure va à l'encontre de la Constitution sri-lankaise, qui prévoit que le Premier ministre ne peut être destitué que par décision du Parlement. L'UIP est également soucieuse des allégations selon lesquelles des pots-de-vin auraient été offerts à des parlementaires sri-lankais pour qu'ils rejoignent le nouveau gouvernement.

L'UIP exhorte les autorités à respecter la procédure établie. Il est de la plus haute importance que tous les parlementaires, y compris le Président, qui doit servir de guide au Parlement pendant cette crise, puissent s'acquitter de leurs fonctions sans menace ni contrainte. Le Parlement doit donc être autorisé à siéger et tout doit être fait pour préserver son intégrité en ce moment critique.