Audition annuelle UIP-ONU 2019 – La réponse parlementaire aux nouveaux défis du multilatéralisme

Audition annuelle UIP-ONU 2019 – La réponse parlementaire aux nouveaux défis du multilatéralisme
Actualités en bref

image

© yooperann (CC BY-NC-ND 2.0)

Les 21 et 22 février, l'UIP et l'Organisation des Nations Unies, représentée par le Président de l'Assemblée générale, réuniront plus de 200 parlementaires de plus de 60 pays, ainsi que des ambassadeurs, des représentants d'organismes des Nations Unies et des experts pour l'Audition parlementaire annuelle, à New York. Cette année, l'audition sera axée sur les nouveaux défis du multilatéralisme.

Régarder les vidéos diffusés par UNTV ou regarder de brèves vidéos de parlementaires s'exprimant sur les défis du multilatéralisme.

Pourquoi le multilatéralisme ?

Fondée il y a 130 ans, l'UIP était la première organisation multilatérale au monde, ainsi que le précurseur de la Société des Nations, dont le centenaire sera célébré cette année. Le système multilatéral actuel, fondé sur l'ONU, est né en réaction aux ravages de la Seconde Guerre mondiale pour jeter les bases de la paix et du développement humain pour tous. Toutefois, avec l'avènement de la mondialisation, les Etats membres se sont rendus compte que les gouvernements ne peuvent à eux seuls résoudre tous les problèmes mondiaux actuels tels que les changements climatiques, les questions relatives aux migrations et le désarmement nucléaire. En outre, ces difficultés sont aggravées par la méfiance croissante de la population à l'égard de la gouvernance mondiale, qui semble trop éloignée des préoccupations nationales.

En tant que représentants du peuple, les parlementaires peuvent contribuer à modifier la situation afin de réintégrer les citoyens dans les processus de l'ONU en veillant à ce que leur voix soit entendue et en transformant les engagements mondiaux en réalités nationales. Ces changements pourraient aider à rétablir la confiance dans la gouvernance mondiale et le multilatéralisme. De son côté, en tant qu'organisation mondiale des parlements nationaux, l'UIP a un rôle unique à jouer pour combler le déficit démocratique de la gouvernance mondiale en rapprochant les parlements de l'ONU. 

Cette année, l'audition UIP-ONU examinera le système multilatéral pour s'assurer que ses règles fondamentales sont toujours pertinentes et s'appliquent uniformément à tous les pays. Elle se penchera ensuite sur la manière dont les politiques et les institutions nationales peuvent contribuer à renforcer le système multilatéral.

Orateurs

L'audition sera ouverte par María Fernanda Espinosa Garcés, Présidente de la 73ème Assemblée générale, et Gabriela Cuevas Barron, Présidente de l'UIP. Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, prononcera le discours liminaire.

Parmi les orateurs figurent Elizabeth Cousens, Administratrice adjointe de la Fondation des Nations Unies ; Asa Regner, Directrice adjointe d'ONU Femmes et ancienne parlementaire ; Susan Kihika, parlementaire kényane et Présidente du Forum des femmes parlementaires de l'UIP ; Peter Yeo, Président de Better World Campaign ; Luise Rurup, Directrice de la Fondation Friedrich Ebert (FES) ; David Bollier, auteur, activiste et blogger, ainsi que des parlementaires du Koweït, de la Norvège, du Pakistan et de la Turquie.

Thèmes à l'ordre du jour

L'un des principaux fils conducteurs des discussions de ces deux jours sera la manière de réformer les institutions multilatérales pour les rendre plus efficaces et plus inclusives. Il s'agit notamment de l'Assemblée générale des Nations Unies, du Conseil de sécurité et des opérations de maintien de la paix. Les participants débattront également de la réalisation de l'égalité des sexes, non seulement à l'ONU et dans les parlements, mais dans le monde entier.

Avec Internet, les chaînes d'information 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, et les réseaux sociaux, le système multilatéral fait maintenant l'objet d'un examen public beaucoup plus intense qu'il y a 73 ans, lors de la création de l'ONU. Comment les institutions multilatérales peuvent-elles s'adapter à la nouvelle ère des communications ? Les parlementaires nationaux, de par leur lien direct avec la population, peuvent-ils devenir des ambassadeurs du multilatéralisme dans leur propre pays ?

Le financement de la prévention des conflits est également à l'ordre du jour. Au cours des dix dernières années, la communauté internationale a dépensé 233 milliards de dollars des E.-U. pour les interventions humanitaires, le maintien de la paix et les réfugiés. Cela contraste avec plus de 1 600 milliards de dollars de dépenses militaires annuelles dans le monde.

Pour le programme complet, voir la page suivante.

Qu'est-ce que l'Audition parlementaire annuelle ?

L'Audition parlementaire annuelle, est un forum qui se tient au Siège de l'ONU, à New York, et qui permet aux parlementaires, aux représentants de l'ONU et aux autres parties prenantes de participer à un débat de fond sur les enjeux mondiaux. Les conclusions et recommandations de l'audition contribuent aux travaux de l'ONU. L'objectif de l'audition est d'aider les parlementaires à mieux comprendre les processus de prise de décision et de négociation de l'ONU, ainsi que de leur donner l'occasion de présenter les perspectives nationales à l'ONU.