L'UIP participe à la Conférence des Nations Unies sur les océans

L'UIP participe à la Conférence des Nations Unies sur les océans
Actualités en bref

image

Des sculptures élaborées à partir de déchets récupérés des plages de l’Oregon. ©UIP/Paddy Torsney

L'océan est un élément indispensable à notre survie et fournit des moyens de subsistance à des millions d'habitants de la planète. Il est gravement menacé par les changements climatiques, la pollution et les pratiques incompatibles avec le développement durable. Du 5 au 9 juin, l'ONU a abordé ces questions lors d'une conférence de cinq jours sur l'océan, qui a débouché sur l'adoption, par les Etats membres, d'un Appel à l'action pour protéger l'océan.

En février, l'UIP et l'ONU ont tenu une audition parlementaire annuelle dont le thème principal était l'océan. Cette audition a apporté une composante parlementaire aux préparatifs de la conférence et plusieurs de ses recommandations ont été incluses dans l'Appel à l'action. Ce document de l'ONU demande aux parlementaires, en tant que parties prenantes, d'intégrer l'Objectif de développement durable 14 (relatif à la vie sous-marine) et ses cibles interdépendantes dans les plans nationaux de développement.

"Cette conférence a contribué à mieux faire connaître l'océan et à comprendre la nécessité d'agir dans le cadre des Objectifs de développement durable", a déclaré Paddy Torsney, Observatrice permanente de l'UIP auprès des Nations Unies à New York, en prenant la parole à la conférence. "Cela a notamment permis de remettre le problème au cœur des préoccupations des parlementaires partout dans le monde. En fin de compte, ceux-ci sont les premiers à pouvoir adopter les lois, approuver les changements réglementaires et prévoir les crédits budgétaires nécessaires pour mettre en œuvre l'ODD 14 et l'Appel à l'action."

Dans l'Appel à l'action, les pays ont reconnu "la nécessité de prendre en compte les effets négatifs qui nuisent à la capacité cruciale de l'océan d'agir en tant que régulateur climatique, source de biodiversité marine et principal fournisseur de services alimentaires, nutritionnels, touristiques et écosystémiques, tout en étant un moteur pour le développement et la croissance économiques durables". L'importance de mettre en œuvre l'Accord de Paris a également été reconnu.