Skip to main content

Bulletin de l'innovation de l'UIP, 3 ͤ édition

/node/10120Bulletin électronique trimestriel du Centre pour l'innovation au parlement

Troisième édition, 30 septembre 2019

Bienvenue aux lecteurs de la deuxième édition du Bulletin de l'innovation ! Ce numéro comprend des contributions des Parlements de l'Argentine, de la Grèce, de la Jordanie et du Myanmar, ainsi que des informations des pôles du Centre pour l'innovation au parlement. ​

Nous donnons des exemples d'innovation parlementaire sur Twitter au moyen des mots-dièse #innovation #parliament. Utilisez, vous aussi, ces mots-dièse ou envoyez-nous des exemples inspirants !​

Connaissez-vous un exemple de méthodes de travail parlementaires novatrices dont vous aimeriez nous faire part ? Faites-le nous savoir en remplissant le formulaire en ligne ou en envoyant un courriel à l'adresse : innovation@ipu.org.

 

L'innovation dans les méthodes de travail du parlement

Greek parliament webpage Parlement grec : rendre les anciennes données parlementaires utilisables grâce au crowdsourcing

En novembre 2017, les chercheurs du service scientifique du Parlement grec ont lancé une plateforme de crowdsourcing innovante, baptisée Équipe grecque de reconnaissance optique des caractères. Il s'agit de la première initiative de crowdsourcing scientifique exclusivement consacrée à faire passer les données relatives au contrôle parlementaire d'un format papier ou de sources numériques non lisibles en machine à des formats de données ouverts permettant de les étudier. M. Fotis Fitsilis, qui chapeaute cette initiative et a présenté la plateforme lors de la pré-conférence de l'IFLA qui s'est déroulée en août, a accepté de répondre à des questions permettant de mieux appréhender l'Équipe. Lire la suite.

Jordanian parliament Le Parlement jordanien remanie en 45 jours l'organisation et la retransmission de sa plénière

Jusqu'en janvier 2019, la Chambre des représentants jordanienne souffrait de difficultés croissantes à organiser de façon efficace ses débats en plénière en raison de la technologie dépassée équipant sa salle de réunion. Un grand nombre de problèmes partagés par d'autres parlements se posaient, notamment la distribution coûteuse et gourmande en main-d'œuvre des documents de séance avant les réunions, mais aussi en cours de séance (les parlementaires oubliant d'apporter leur documentation) et des incidents techniques à répétition sur les appareils enregistrant les présences et les votes, avec toute l'agitation que cela engendrait chez les parlementaires. L'image de la Chambre devenait particulièrement difficile à préserver en raison des capacités de retransmission en direct limitées, en décalage avec la demande croissante des citoyens à l'égard des réseaux sociaux.

En installant en tout juste 45 jours un système d'organisation et de retransmission moderne des plénières, la Chambre des représentants a réglé un grand nombre de ces difficultés. Lire la suite.

Hluttaw Le parlement du Myanmar met en place un intranet dans le cadre de sa stratégie de transformation numérique

Le Parlement du Myanmar a mis en place son premier intranet dans l'intention de passer à un système de parlement électronique en mai 2019. Au terme de cinq années d'efforts, il a effectué sa transition d'un environnement exclusivement papier à un environnement numérique en cours d'installation. L'intranet, désormais utilisé par les parlementaires et le personnel du parlement, est l'expression d'une transformation de la culture parlementaire permettant une gestion et un partage plus efficaces de l'information dans les diverses chambres parlementaires (Amyotha, Chambre des nationalités ; Pyithu, Chambre des représentants et Pyidaungsu, Parlement bicaméral). Ce projet est aussi révélateur des capacités informatiques que le parlement a constituées en interne à partir de rien ces dernières années, fixant une norme nationale. Lire la suite.

Action parlementaire relative aux nouvelles tendances technologiques

Hola Congreso! closing event on 12 September Renforcer l'engagement des parlementaires en faveur de la transparence en Argentine

Entre le 20 mai et le 12 septembre 2019, le Directorio Legislativo (organisation argentine œuvrant en faveur de la transparence parlementaire et de la participation citoyenne) a lancé une initiative innovante, à savoir la campagne #HolaCongreso! (Bonjour Congrès !). Plus de 400 bénévoles des quatre coins de l'Argentine (dont des étudiants représentant 44 disciplines universitaires différentes) ont pris part à cette campagne, dans le cadre de laquelle ils ont collaboré avec des députés et des sénateurs à la promotion de pratiques propices à la transparence. Leur engagement complète celui d'une alliance plus large, composée de législateurs, de journalistes, d'universitaires et de représentants de la société civile, qui s'est fixé l'objectif de mettre en œuvre une feuille de route sur la transparence législative. Lire la suite.

Nouvelles du Centre pour l'innovation au parlement

Nouvelles des pôles régionaux et thématiques du Centre, qui réunissent des parlements désireux de travailler sur des sujets d'intérêt commun.

Pôles thématiques

Pôle sur la transparence – La prochaine génération
Hôte : Knesset israélienne

La Knesset israélienne, hôte de ce pôle, a signé un protocole d'accord avec l'UIP en septembre 2019 et s'emploie désormais à activer le pôle. De nouvelles activités seront annoncées prochainement. Le pôle envisage de concevoir, soutenir et coordonner un dialogue interparlementaire sur les liens entre innovation et transparence. Des objectifs précis ont été fixés, parmi lesquels la mise en commun des bonnes pratiques et l'instauration d'une collaboration visant à relever les défis auxquels sont confrontés les parlements du monde entier dans des domaines tels que la transparence et la reddition de comptes, la participation, l'implication et l'engagement des citoyens dans les activités parlementaires, ainsi que les nouvelles technologies et les pratiques novatrices améliorant la transparence au parlement.

Pôle Gouvernance des TIC
Hôte : Parlement européen

De nouveaux participants continuent à s'enregistrer sur la plateforme en ligne du Pôle Gouvernance des TIC hébergé par le Parlement européen. Quatre-vingt-huit accès individuels ont été accordés aux collaborateurs de 48 parlements, parmi lesquels, tout récemment, les Parlements de l'Angola et de la République de Moldova. Suite à de nombreuses demandes, le contenu des documents figurant sur la plateforme est désormais accessible aussi en français, portugais et espagnol. Ces documents ont été traduits au moyen des moteurs de traduction automatique du service eTranslation de la Commission européenne. En outre, la plateforme, qui propose diverses solutions d'auto-développement, peut être mise à profit dans le cadre de cinq types d'événements différents, à savoir des présentations, un appui entre pairs, le soutien à un pôle régional, des échanges thématiques et la formation des formateurs. Une nouvelle section répertoriant les événements réalisés ou prévus a été mise en place.

Enfin, les 11 et 12 juillet 2019, le représentant du Pôle Gouvernance des TIC a participé au lancement du projet INTER PARES à Bruxelles (hébergé par le Parlement européen). À la suite de discussions, il a été décidé que le Pôle Gouvernance des TIC serait, dans la mesure du possible, invité dans le contexte du projet à lancer le développement de la capacité de gouvernance des TIC avec un certain nombre de parlements des pays partenaires au cours des activités de soutien entre pairs.

Pôle sur les données ouvertes
Hôte : Chambre des députés brésilienne

La Chambre des députés brésilienne, hôte de ce pôle, continue à développer la notion de preuve du concept en se consacrant à créer une interface web de recherche à laquelle les utilisateurs autorisés pourront accéder pour vérifier comment fonctionnera l'application dans le monde réel. Certains parlements ont apporté des contributions qu'il est envisagé d'utiliser dans le cadre de cette interface, qui donnera une première idée des avantages présentés par cette dernière pour les parlements (parlementaires, conseillers, consultants, etc.) et les citoyens, en permettant d'interroger la législation d'un petit nombre de pays (Afrique du Sud, Brésil, Canada, Estonie et Israël) et du Parlement européen.

Patricia Almeida a présenté le Pôle sur les données ouvertes au cours de la Conférence sur la recherche parlementaire organisée par la Chambre des députés brésilienne (16 & 17 septembre) devant un public composé d'étudiants en master, de députés et de sénateurs, ainsi que de collaborateurs de la Chambre des députés et du Sénat.

Pôles régionaux

Pôle pour les Caraïbes
Hôte :Parlement de Trinité-et-Tobago

Le Parlement de Trinité-et-Tobago, hôte de ce pôle, a pris contact avec les parlements de la région, plus précisément les responsables informatiques, pour leur proposer de participer à des activités de partage des connaissances, prêtes à démarrer sur la plateforme Yammer du CIP. Les parlements de la Guyane et du Suriname ont accepté l'invitation. D'autres sont en réflexion. Pour inciter les parlements à s'engager, le Parlement de Trinité-et-Tobago et l'UIP ont décidé de préparer une invitation conjointe à l'intention des Secrétaires généraux des parlements des Caraïbes.

Pôle pour l'Afrique de l'Est
Hôte :Parlement du Kenya

Le Parlement du Kenya a prévu de la place dans ses locaux administratifs pour les activités de coordination du Pôle pour l'Afrique de l'Est. Dans ce contexte, il teste également des solutions de connexion par voix et vidéo sur IP pour permettre l'instauration d'une communication peu onéreuse entre les membres du pôle. Le pôle se prépare à réunir les Secrétaires généraux de parlement à l'occasion de l'Assemblée que l'UIP tiendra bientôt à Belgrade, notamment pour débattre de la perspective de l'organisation de la première Réunion régionale du Pôle pour l'Afrique de l'Est. Dans le cadre de la promotion des innovations, le Parlement du Kenya a mis à disposition de ses partenaires des informations et du matériel concernant son application aParlKenya, qui a pour objectif d'informatiser la procédure parlementaire. Enfin, le pôle a communiqué au CIP des informations concernant l'utilisation des réseaux sociaux pour contribuer à l'élaboration du Guide sur les réseaux sociaux.

Pôle pour l'Amérique latine
Hôte : Chambre des députés du Chili

La mise en route du portail du Pôle pour l'Amérique latine est presque achevée. Ce portail a pour objectif de créer un espace de mise en réseau commun permettant aux parlements d'Amérique latine d'accéder à des solutions technologiques et des bonnes pratiques de référence, voire à adopter les solutions technologiques mises en œuvre par d'autres parlements. Cette étape prévoit le regroupement et la publication de contenu, ainsi que la création de profils d'utilisateur pour les parlements membres, dans le but que chacun d'entre eux puisse publier et partager des solutions et des expériences technologiques. En outre, ce portail enregistrera les "mises à jour de l'e-Parlement" afin de fournir des indicateurs révélant le degré de modernisation progressive de l'ensemble des partenaires. Le portail, créé par et pour les parlements de la région, devrait être disponible d'ici la mi-novembre.

Pôle pour le Pacifique
Hôte : Parlement de la Nouvelle-Zélande

Le Parlement de la Nouvelle-Zélande, hôte de ce pôle, continue à accroître les ressources et le nombre de membres dans l'espace Yammer du pôle. Une formation sur la communication avec le public et la participation citoyenne à l'intention des Parlements du Pacifique sera organisée en octobre aux Samoa, en collaboration avec le PNUD. Le Parlement de la Nouvelle-Zélande mettra à disposition une personne ressource et se chargera de mettre en valeur l'intérêt présenté par le pôle régional pour les responsables de la formation, de la participation et des nouvelles technologies.

Pôle pour l'Afrique australe
Hôte : Assemblée nationale de Zambie

Les services informatiques des parlements du pôle ont commencé à constituer une base de données d'experts en informatique rassemblant les coordonnées des experts parlementaires disponibles et leurs spécialisations techniques. Répondant à une demande du Parlement du Botswana, qui souhaitait bénéficier d'une aide pour revoir son plan cadre stratégique en faveur des TIC, le pôle a entamé les préparatifs qui lui permettront d'envoyer une mission technique constituée d'experts des Parlements de Maurice et de la Zambie, de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique et de l'UIP. En outre, le Forum parlementaire de la CDAA a prié le pôle de contribuer à la conception et à la mise en œuvre de sa stratégie informatique. Le Comité de pilotage du pôle, composé de Secrétaires généraux de parlement, se réunira à l'occasion de la prochaine Assemblée de l'UIP à Belgrade.