Skip to main content

Femmes, paix et sécurité

Notre action pour les droits des femmes met notamment l'accent sur les objectifs concernant les femmes, la paix et la sécurité, conformément à la résolution 1325, adoptée en 2000 par le Conseil de sécurité de l’ONU, qui énonce des normes internationales et des engagements en la matière.

Les femmes subissent certaines des pires conséquences de la guerre, dont la violence sexiste et sexuelle. La résolution 1325 souligne qu’il est important de répondre aux besoins des femmes et des filles victimes de la violence, de garantir la participation des femmes aux processus décisionnels, en particulier dans les zones menacées ou touchées par les conflits, d'autonomiser les femmes et les filles et de promouvoir l'égalité des sexes pour parvenir à la paix durable.

Ce cadre international important a posé les bases de nombreuses activités de l'UIP: nous avons facilité les débats entre parlementaires, renforcé les capacités aux niveaux national et régional et mis au point des outils servant à promouvoir la mise en œuvre. Ces efforts ont débouché sur des engagements solides et des mesures de la part des parlementaires.

Par exemple, pour marquer le 15ème anniversaire de la résolution 1325, lors de la 133ème Assemblée de l'UIP à Genève, le Forum des femmes parlementaires a présenté une série de recommandations fournissant aux parlementaires une feuille de route pour la promotion des objectifs concernant les femmes, la paix et la sécurité.

Le Forum recommandait notamment d’accélérer le processus d'adoption de plans nationaux d'action pour la mise en œuvre de la résolution 1325; d’accroître la participation et le leadership des femmes au sein des parlements, en particulier dans le cadre des travaux pour la paix et la sécurité; et de veiller à ce que 15 pour cent des fonds consacrés à la paix et à la sécurité soient employés pour promouvoir l'égalité des sexes et la protection des femmes et des filles contre la violence.

Nous avons également établi un partenariat avec l'ONU dans la région arabe pour y promouvoir le rôle des parlements dans la mise en œuvre de la résolution 1325, en collaboration avec les mécanismes nationaux pour les femmes et des groupes de la société civile.