IPU Logo    UNION INTERPARLEMENTAIRE
>>> ENGLISH VERSION  
   PAGE D'ACCUEIL -> PARLINE -> MALI (Assemblée Nationale)
Imprimer cette pagePrint this page
Base de données PARLINE nouvelle rechercheNew search
MALI
Assemblée Nationale
DERNIÈRES ÉLECTIONS

Comparer les données du module Dernières élections des chambres parlementaires

Un historique des élections antérieures pour cette chambre peut être trouvé sur une page séparée

Nom du parlement Assemblée Nationale
Structure du parlement Monocaméral
CONTEXTE
Dernières élections / renouvellement (de/à) (de/à) 24 novembre 2013
15 décembre 2013
But des élections Le Rassemblement pour le Mali (RPM) du Président Ibrahim Boubacar Keïta est devenu la plus grande force parlementaire, remportant 66 des 147 sièges de l'Assemblée nationale. Les partis soutenant le Président ont obtenu un total de 115 sièges. Parmi ceux-ci se trouvait l'Alliance pour la démocratie au Mali (ADEMA) de l'ancien Président de l'Assemblée nationale et Président par intérim Dioncounda Traoré, qui a remporté 16 sièges. L'Union pour la république et la démocratie (URD), emmenée par M. Soumaïla Cissé – adversaire de M. Keïta aux élections présidentielles de 2013 – est devenue la deuxième force avec 17 sièges.

Le RPM et ses alliés s'étaient engagés à reconstruire l'économie nationale et à apaiser les tensions ethniques dans le nord du pays. De son côté, l’UPD voulait œuvrer en faveur des défavorisés et faire progresser l'idée d'un « Grand Mali » (Maliba).

Les élections de 2013 ont été les premières depuis le coup d'Etat de mars 2012, qui avait été fomenté par un groupe militaire baptisé Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l'Etat (CNRDRE). Emmené par le Capitaine Amadou Sanogo, ce groupement militaire reprochait au gouvernement de n'avoir pas su réprimer une rébellion touareg dans le nord du pays. Le CNRDRE avait suspendu la Constitution de 1992 et dissous les institutions de la République.

Sous la pression internationale, le CNRDRE a rétabli la Constitution en avril et annoncé son intention d'organiser des élections. Le Président de l'Assemblée nationale, M. Traoré a assuré la présidence par intérim après le renversement du Président Amadou Toumani Touré. L'Assemblée nationale a ensuite adopté un projet de loi portant prorogation de son mandat (qui aurait dû prendre fin en août 2012), jusqu'au terme de la période de transition, en avril 2013.

Cependant, la prise du nord du pays par des groupes islamistes radicaux - parmi lesquels Al-Qaïda au Maghreb islamique et le Mouvement pour l'unicité et le Jihad en Afrique de l'Ouest - a retardé d'autant les élections législatives. En janvier 2013, une opération militaire franco-malienne soutenue par les Nations Unies a repoussé ces groupes hors du pays, ouvrant la voie à des élections présidentielles, qui se sont finalement tenues en juillet et août 2013. M. Keïta l'a emporté sur M. Cissé au second tour de l'élection.

La convocation de l'Assemblée nationale nouvellement élue, le 22 janvier 2014, a officiellement mis fin à la période de transition qui avait fait suite au coup d’Etat de 2012.
Elections précédentes : 1er et 22 juillet 2007

Dissolution de la chambre sortante : 31 décembre 2013

Caractéristiques du scrutin : élections reportées

Prochaines élections : novembre - décembre 2018

Nombre de sièges à pourvoir : 147 (renouvellement complet)

Nombre de candidats : 1141 (985 hommes, 156 femmes)

Proportion de candidates : 13,7 %

Nombre de partis en lice : 410 listes*
*Les élections législatives se font au moyen de listes de partis ou de candidats dans chaque district. Les partis forment habituellement des alliances électorales différentes dans chaque district.

Nombre de partis ayant remporté des sièges : 19

Alternance au pouvoir : s.o. - Premières élections depuis le coup d’Etat de 2012.

Première séance : 22 janvier 2014

Président : M. Issaka Sidibé (Rassemblement pour le Mali, RPM)
RESULTATS DES ELECTIONS
Tours de votes
Tour no 124 novembre 2013
Nombre d'électeurs inscrits
Votants
Bulletins blancs ou nuls
Suffrages valables



Notes
Répartition des votes
Tour no 1
Parti / Formation politique Candidats Votes %
Rassemblement pour le Mali (RPM)
Union pour la République et la démocratie (UDR)
Alliance pour la démocratie au Mali (ADEMA)
Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence (FARE)
Convergence pour le développement du Mali (CODEM)
Solidarité africaine pour la démocratie et l'indépendance (SADI)
Congrès national d'initiative démocratique du Mali (CNID)
Indépendants
Parti pour la renaissance nationale (PARENA)
Parti pour le développement économique et social (PDES)
Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR)
Alliance pour la solidarité au Mali (ASMA)
Alliance pour la démocratie et le progrès (ADP)
Convention sociale démocratie (CDS)
Mouvement pour l'indépendance, la renaissance et l'intégration africaine (MIRIA)
Union malienne du rassemblement démocratique africain (UM RDA)
Parti Yéléma (« changement »)
Union pour la démocratie et le développement (UDD)
Parti pour la restauration des valeurs du Mali (PRVM)
Alliances des patriotes pour le renouveau (APR)
Répartition des sièges
Tour no 1
Parti / Formation politique Total
Rassemblement pour le Mali (RPM) 66
Union pour la République et la démocratie (UDR) 17
Alliance pour la démocratie au Mali (ADEMA) 16
Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence (FARE) 6
Convergence pour le développement du Mali (CODEM) 5
Solidarité africaine pour la démocratie et l'indépendance (SADI) 5
Congrès national d'initiative démocratique du Mali (CNID) 4
Indépendants 4
Parti pour la renaissance nationale (PARENA) 3
Parti pour le développement économique et social (PDES) 3
Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR) 3
Alliance pour la solidarité au Mali (ASMA) 3
Alliance pour la démocratie et le progrès (ADP) 2
Convention sociale démocratie (CDS) 2
Mouvement pour l'indépendance, la renaissance et l'intégration africaine (MIRIA) 2
Union malienne du rassemblement démocratique africain (UM RDA) 2
Parti Yéléma (« changement ») 1
Union pour la démocratie et le développement (UDD) 1
Parti pour la restauration des valeurs du Mali (PRVM) 1
Alliances des patriotes pour le renouveau (APR) 1
Répartition des sièges entre hommes et femmes
Hommes
Femmes
Pourcentage de femmes
133
14
9.52%
Répartition des sièges selon l'âge
Répartition des sièges selon la profession
Commentaires
Source: Assemblée Nationale (20.01.2014, 09.02.2014, 12.02.2014)

La répartition des sièges indiquée plus haut est fondée sur les résultats des élections.
A la première séance de l'Assemblée nationale, le 22 janvier, les groupes parlementaires ci-après avaient été constitués :
- RPM : 66 membres
- ADEMA-PASJ : 44 membres
- URD : 17 members
- FARE AN KAWILI : 6 membres
- SADI : 5 membres
- PARRENA : 3 membres
- PDES : 2 membres
- Indépendants : 4 membres

Copyright © 1996-2013 Union interparlementaire