IPU Logo    UNION INTERPARLEMENTAIRE
>>> ENGLISH VERSION  
   PAGE D'ACCUEIL -> PARLINE -> NIGER (Assemblée nationale)
Imprimer cette pagePrint this page
Base de données PARLINE nouvelle rechercheNew search
NIGER
Assemblée nationale
DERNIÈRES ÉLECTIONS

Comparer les données du module Dernières élections des chambres parlementaires

Un historique des élections antérieures pour cette chambre peut être trouvé sur une page séparée

Nom du parlement Assemblée nationale
Structure du parlement Monocaméral
CONTEXTE
Dernières élections / renouvellement (de/à) (de/à) 21 février 2016
22 février 2016
But des élections Le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS Tarayya) du Président de la République Mahamadou Issoufou et ses alliés (voir note 1) ont remporté un total de 108 sièges, obtenant la majorité à l'Assemblée nationale élargie, qui compte désormais 171 sièges (voir note 2). Le Mouvement démocratique nigérien pour une fédération africaine (MODEN/FA-Lumana Africa), dirigé depuis sa cellule par l'ancien Président de l'Assemblée nationale emprisonné, M. Hama Amadou, est arrivé loin derrière, en deuxième position (voir note 3). En raison des retards accumulés dans les bureaux de vote, le scrutin a été prolongé d'une journée . Pendant la campagne électorale, les principaux partis se sont concentrés sur le développement économique et social, la promotion de la démocratie et la primauté du droit.

A l'issue des élections présidentielles, organisées en même temps que les élections législatives, la commission électorale a annoncé que le Président Issoufou (PNDS) était arrivé en tête au premier tour, suivi par l'ancien Président Amadou. Les partis d'opposition ont dénoncé des irrégularités et des fraudes massives. Auparavant, 23 partis d'opposition avaient formé la Coalition pour l'alternative en 2016 (COPA 2016 , voir note 4) et avaient décidé de soutenir tout candidat de l'opposition qui arriverait au second tour, prévu pour le 20 mars.

Le 7 mars, la Cour constitutionnelle a validé les résultats préliminaires du premier tour. Le lendemain, la COPA 2016 a annoncé son retrait du second tour des élections présidentielles, dénonçant le manque d'impartialité et d'indépendance de la Cour constitutionnelle. Cette dernière avait exigé que les parlementaires représentant les partis de la COPA 2016 cessassent toute activité à l'Assemblée nationale .

Le 20 mars, le Président Issoufou a été réélu avec 92 % des voix au deuxième tour.

Note 1 :
Le PNDS Tarayya a pris la tête du Mouvement pour la renaissance du Niger (MRN), alliance de 22 partis proche du Président. Le MRN comprend le Mouvement patriotique pour la République (MPR-Jamhuriya), formé en octobre 2015 par l'ancien Secrétaire général du MNSD, Albadé Abouba.

Note 2 :
Conformément à la loi organique parue au Journal officiel en novembre 2015 (Loi organique n° 2014-71), le nombre réglementaire de sièges à l'Assemblée nationale est passé de 113 à 171. En octobre 2014, l'amendement à la Loi électorale de 2000 (loi n° 2000-008) a rehaussé le quota sur la parité, lequel exige dorénavant 15 % de candidats élus de chaque sexe, contre 10 % auparavant.

Note 3 :
M. Amadou a été arrêté en novembre 2015 à son retour d'exil en France pour son rôle présumé dans un scandale de trafic de bébés, allégation qu'il nie catégoriquement et qu'il estime relever du complot politique.

Note 4 :
La COPA 2016 comprend le MODEN/FA-Lumana Africa et le Mouvement national pour la société du développement - Nassara de l'ancien Premier ministre Seyni Omar.
Elections précédentes : 31 janvier 2011

Caractéristiques du scrutin : échéance normale*
** L'Assemblée nationale sortante a été élue en janvier 2011, mais a commencé à siéger en avril. Conformément à l'Article 85 de la Constitution de 2010, les élections législatives devaient avoir lieu entre 20 et 60 jours avant la fin de la législature en cours (entre janvier et mars 2016).

Prochaines élections : février 2021

Nombre de sièges à pourvoir : 171 (renouvellement complet)

Nombre de candidats : 2 770

Pourcentage de femmes parmi les candidats : données non disponibles

Nombre de partis en lice : 43

Nombre de partis ayant remporté des sièges : 16

Première séance : 25 mars 2016

Président : M. Ousseini Tinni (Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme, PNDS Tarayya)
RESULTATS DES ELECTIONS
Tours de votes
Tour no 122 février 2016
Nombre d'électeurs inscrits
Votants
Bulletins blancs ou nuls
Suffrages valables
7'574'958
5'029'702 (66.4%)

Notes
Répartition des votes
Tour no 1
Parti / Formation politique Candidats Votes %
Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS Tarayya)
Mouvement démocratique nigérien pour une fédération africaine (MODEN/FA-Lumana Africa)
Mouvement national pour la société du développement (MNSD) - Nassara
Mouvement patriotique pour la République (MPR-JAMHURIYA)
Groupement MNRD Hankuri et PSDN Alheri
Mouvement patriotique nigérien (MPN-KISHIN KASSA)
Alliance nationale pour la démocratie et le progrès (ANDP) - Zaman Lahiya
Rassemblement social-démocrate (RSD Gaskiya)
Convention démocratique et sociale (CDS) Rahama
Congrès Pour la République (CPR Inganci)
Rassemblement pour la démocratie et le progrès (RDP) JAMAA
Alliance des mouvements pour l'émergence du Niger (AMEN-AMIN)
Alliance pour le renouveau démocratique (ARD Mutunci-Adalci)
Union pour la démocratie et la République (UDR) - Tabbat
Parti social-démocrate (PSD Bassira)
Alliance démocratique pour le Niger (ADN Fusaha)
Répartition des sièges
Tour no 1
Parti / Formation politique Total
Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS Tarayya) 75
Mouvement démocratique nigérien pour une fédération africaine (MODEN/FA-Lumana Africa) 25
Mouvement national pour la société du développement (MNSD) - Nassara 20
Mouvement patriotique pour la République (MPR-JAMHURIYA) 13
Groupement MNRD Hankuri et PSDN Alheri 6
Mouvement patriotique nigérien (MPN-KISHIN KASSA) 5
Alliance nationale pour la démocratie et le progrès (ANDP) - Zaman Lahiya 4
Rassemblement social-démocrate (RSD Gaskiya) 4
Convention démocratique et sociale (CDS) Rahama 3
Congrès Pour la République (CPR Inganci) 3
Rassemblement pour la démocratie et le progrès (RDP) JAMAA 3
Alliance des mouvements pour l'émergence du Niger (AMEN-AMIN) 3
Alliance pour le renouveau démocratique (ARD Mutunci-Adalci) 2
Union pour la démocratie et la République (UDR) - Tabbat 2
Parti social-démocrate (PSD Bassira) 2
Alliance démocratique pour le Niger (ADN Fusaha) 1
Répartition des sièges entre hommes et femmes
Hommes
Femmes
Pourcentage de femmes
146
25
14.62%
Répartition des sièges selon l'âge
Répartition des sièges selon la profession
Commentaires
Sources :
Assemblée nationale (31.03.2016)
Arrêt n 012/CC/ME du 16 mars 2016, Cour constitutionnelle

Note :
« Groupement MNRD Hankuri et PSDN Alheri » renvoie au Groupement du Mouvement nigérien pour le renouveau démocratique (MNRD Hankuri) et au Parti pour le socialisme et la démocratie au Niger-Alheri (PSDN Alheri).

Sources:
Assemblée nationale
http://www.ceni-niger.org/ceniProject/regions/chart

Copyright © 1996-2016 Union interparlementaire