Skip to main content
Actualités en bref

Promotion de la nutrition infantile en Asie

La malnutrition et les retards de croissance touche plus de 180 millions 
d'enfants de moins de 5 ans dans le monde. ©REUTERS/Damir Sagolj

La malnutrition et les retards de croissance touche plus de 180 millions d'enfants de moins de 5 ans dans le monde. ©REUTERS/Damir Sagolj

Des élus et des administrateurs parlementaires ainsi que des représentants de la société civile se réuniront à Vientiane (Laos), du 4 au 6 novembre, pour susciter une action parlementaire sur la nutrition des enfants en Asie. Organisée par l'UIP et l'UNICEF, avec le concours de l'initiative intitulée Renforcer la nutrition (aussi dite "Scaling up nutrition"), cette rencontre vise à sensibiliser les milieux parlementaires à la nécessité urgente d'agir sur un problème qui touche plus de 180 millions d'enfants de moins de 5 ans dans le monde. La réunion se tiendra dans les locaux de l'Assemblée nationale de la République démocratique populaire lao et traitera de questions touchant à la malnutrition et au retard de croissance, notamment des conséquences pour le développement économique de ne rien faire face aux problèmes de nutrition. L'accent sera mis sur les stratégies et outils dont disposent les parlementaires pour renforcer les programmes et autres politiques de nutrition. Les parlementaires peuvent en effet apporter une contribution essentielle à la lutte contre la malnutrition des enfants grâce à leurs fonctions législative, budgétaire et de contrôle de l'action des gouvernements, en particulier sur les questions qui concernent les enfants. Plus précisément, ils peuvent prendre des lois qui permettent de limiter la commercialisation de substituts du lait maternel, de protéger les mères et de favoriser l'allaitement et la qualité de la nutrition chez le jeune enfant. En tant que faiseurs d'opinion, ils ont également un rôle essentiel à jouer en expliquant les bonnes pratiques à leurs électeurs. Au terme de leurs délibérations qui s'étaleront sur deux jours et demi, les parlementaires devraient produire un document final dans lequel ils s'engageront à promouvoir un programme sur la nutrition. Ce document contribuera aux délibérations de la Réunion parlementaire qui se tiendra à Rome, au mois de novembre, en marge de la deuxième Conférence internationale sur la nutrition (CIN2).