Le rassemblement mondial des jeunes parlementaires élabore une feuille de route pour lutter contre l'exclusion des jeunes migrants et les inégalités socio-économiques

Le rassemblement mondial des jeunes parlementaires élabore une feuille de route pour lutter contre l'exclusion des jeunes migrants et les inégalités socio-économiques
Communiqués de presse

image

Les jeunes parlementaires de 51 pays ont défini un plan d'action en faveur des jeunes. © Parlement du Canada

Les jeunes parlementaires de 51 pays ont défini un plan d'action en faveur des jeunes qui met en avant des politiques démocratiques et socio-économiques destinées à favoriser l'inclusion de tous.

Plus de 120 jeunes parlementaires, hommes et femmes, qui ont participé à la quatrième Conférence mondiale des jeunes parlementaires de l'Union interparlementaire (UIP) à Ottawa (Canada) les 17 et 18 novembre, ont parlé d'une seule voix pour mettre fin à l'exclusion et à la marginalisation des jeunes.

Aujourd'hui, quelque 27 millions de jeunes sont en déplacement. Les participants à la Conférence se sont dits vivement préoccupés par les informations faisant état de l'exploitation de jeunes migrants et de réfugiés en transit, et en particulier par la vente aux enchères de certains d'entre eux comme des esclaves, ainsi que par l'accroissement mondial des discours haineux, de la xénophobie et du racisme. C'est ainsi qu'ils ont demandé que des mesures soient prises, comme par exemple légiférer et s'élever contre les discours haineux et les politiques d'exclusion, mettre en œuvre les conventions internationales protégeant les réfugiés et les migrants tout en plaçant les droits de l'homme, les valeurs et les principes au centre de l'élaboration des politiques et du discours politique sur la migration, et intégrer les perspectives des jeunes dans les initiatives visant à mettre fin aux conflits qui obligent les gens à fuir.

Lorsque 71 millions de jeunes hommes et femmes sont sans emploi, c'est une source précieuse de talent et d’énergie qui est gaspillée et cela favorise la mise en place de conditions propices à l’expansion de la pauvreté, de l’isolement, voire de l’extrémisme. Les jeunes parlementaires ont identifié des moyens de transformer les économies afin de réduire les inégalités et l'exclusion en plaçant les jeunes et les générations futures au cœur du processus d’élaboration des politiques socio-économiques, en renforçant les liens entre politiques sociales et économiques, en contrôlant l'action du gouvernement afin qu'il soutienne l'entrepreneuriat et la formation professionnelle des jeunes, et en atténuant les écarts générationnels dans les dépenses publiques. Ils ont également exploré différents projets de revenu de base fondés sur des programmes d'inclusion financière comme moyen de lutter contre les inégalités et la marginalisation, et d'accroître le bien-être.

Les participants à la conférence ont clairement affirmé que l’inclusion sociale et économique dépendait de l’inclusion politique. Les femmes, les jeunes, les peuples autochtones et les minorités de tous horizons doivent pouvoir participer aux prises de décisions, et des mesures doivent être adoptées sans tarder afin de mettre fin à la sous-représentation des jeunes dans les parlements. Ces mesures devraient comprendre l'ouverture des partis politiques aux jeunes, l'élimination des règles qui empêchent les jeunes de se porter candidat aux élections, et la garantie que les jeunes parlementaires ont accès aux postes à responsabilité au sein des parlements. Les participants ont également appelé au lancement d'une campagne internationale en faveur de la participation des jeunes impliquant des chefs de file mondiaux de divers domaines comprenant des politiciens, des entrepreneurs, des sportifs et des experts du secteur technologique.

"Les jeunes parlementaires ici présents sont la preuve qu'on ne relèvera nos défis internationaux qu'en leur donnant accès à des postes de leadership. Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir des jeunes", a déclaré la Présidente de l'UIP, Gabriela Cuevas Barron, la plus jeune Présidente de l'UIP, qui avait elle-même participé au mouvement des jeunes à l'UIP.

La quatrième Conférence mondiale des jeunes parlementaires de l'UIP a été organisée conjointement avec le Parlement du Canada et soutenue par la fondation japonaise Worldwide Support for Development.

La Conférence s'inscrit dans le cadre des efforts déployés par l'UIP pour promouvoir la participation des jeunes dans les parlements. L'UIP aide les parlements à faciliter l'accès des jeunes à la prise de décisions politiques, en accordant plus d'autonomie aux jeunes parlementaires et aux jeunes en général, et en intégrant la perspective des jeunes dans la législation et les politiques.

L’Union interparlementaire (UIP) est l'organisation mondiale des parlements nationaux. Elle œuvre à préserver la paix et elle impulse un changement démocratique positif par le dialogue politique et une action concrète.

Pour plus ample information, prière de contacter:

Bureau de presse – Tél. portable : +41 79 854 31 53 – Courriel : press@ipu.org