Skip to main content
Communiqués de presse

Les parlementaires se mobilisent contre les inégalités extrêmes

La Déclaration de Dhaka souligne que les "inégalités extrêmes" ont un 
coût élevé pour la société. ©Citizenside/See Li/Citizenside

La Déclaration de Dhaka souligne que les "inégalités extrêmes" ont un coût élevé pour la société. ©Citizenside/See Li/Citizenside

Dhaka : Se déclarant profondément préoccupée par les profondes inégalités politiques, sociales et économiques à travers le monde, l’Union interparlementaire (UIP) a appelé à une action immédiate pour inverser cette tendance et ne laisser personne de côté.

Dans une déclaration publiée à l’issue de la 136ème Assemblée de l’UIP (#IPU136) qui s’est tenue à Dhaka (Bangladesh), les membres de l’Organisation ont souligné que les "inégalités extrêmes" ont un coût élevé pour la société dans la mesure où elles ralentissent la croissance économique, affaiblissent la démocratie et la cohésion sociale, et alimentent la violence et l’insécurité.

Les participants ont énoncé plusieurs mesures auxquelles les parlements pourront recourir pour mettre l’économie au service de tous, renforcer la protection des droits des travailleurs, notamment le droit à des conditions de vie décentes, et améliorer la coopération internationale. Les parlementaires se sont également engagés à faciliter la mise en œuvre des Objectifs de développement durable de l’ONU, notamment l’Objectif 10 sur la réduction des inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre.

"Nous ne pouvons pas continuer de tolérer qu’un tel écart sépare les riches et les pauvres. Notre Assemblée contribue aux efforts à entreprendre pour garantir le respect du bien-être et de la dignité de chacun", a déclaré le Président de l’UIP, Saber Chowdhury.

A l’issue de l’Assemblée de cinq jours, les Membres de l’UIP ont adopté une résolution détaillée sur les moyens de garantir l’accès des femmes aux services financiers. Le document recommande aux parlements de mettre au point des mécanismes spécifiques pour faciliter l’inclusion financière des femmes en situation de pauvreté, en veillant à ce qu’elles aient accès au crédit, ainsi qu’à des formations dans les domaines financier et commercial. Une autre résolution portant sur la non-intervention dans les affaires intérieures des Etats a également été adoptée.

Les participants à la 136ème Assemblée ont observé une minute de silence en mémoire des victimes de l’attentat de Saint-Pétersbourg. Le Président de l’UIP a également condamné l’attaque à l’arme chimique contre la ville syrienne de Khan Cheikhoun, dans la province d’Idlib. Les membres de l’UIP ont rappelé aux parties belligérantes que l’utilisation d’armes chimiques est interdite par le droit international. M. Chowdhury a exprimé la solidarité de la communauté parlementaire mondiale avec les peuples russe et syrien.

La promotion et le respect des droits des filles sont essentiels pour parvenir à l’égalité des sexes. Le Forum des femmes parlementaires a appelé à une plus grande autonomisation des filles et à l’adoption de mesures juridiques pour éradiquer la violence sexiste, notamment les violences sexuelles subies par les filles à l’école, sur le chemin de l’école, mais aussi dans leur foyer. Les femmes parlementaires ont également souligné la nécessité urgente de mettre fin au mariage précoce et aux mutilations génitales féminines, qui ont des conséquences extrêmement néfastes sur l’éducation et la santé des filles.

Mme Maureen Osoru, parlementaire ougandaise de 26 ans, a été élue Présidente du Forum des jeunes parlementaires de l’UIP. Elle a fait part avec enthousiasme de sa détermination à tirer parti de sa présidence pour encourager les jeunes du monde entier à s’engager en politique.

L’UIP a également accueilli deux nouveaux membres – les Tuvalu et la République centrafricaine –, ce qui porte à 173 le nombre de Parlements membres.

La 136ème Assemblée de l’UIP à Dhaka, organisée conjointement avec le Parlement du Bangladesh, a attiré un total de 1206 participants, dont 607 parlementaires de 126 pays, parmi lesquels 46 Présidents de parlement, 36 Vice-Présidents et 191 femmes.

Des photos de l'événement seront disponibles sur Flickr


L’Union interparlementaire (UIP) est l'organisation mondiale des parlements nationaux. Elle œuvre à préserver la paix et elle impulse un changement démocratique positif par le dialogue politique et une action concrète.

 

Pour plus ample information, prière de contacter :

Union interparlementaire
Jean Milligan
Tél : +41 79 854 31 53
Courriel : jm@ipu.org

Parlement du Bangladesh
A.M. Motaher Hossain
Téléphone portable : +880 171 178 8691
Téléphone fixe : +880 912 0610