Skip to main content
Communiqués de presse

L’UIP et l’Assemblée générale des Nations Unies ouvrent leur audition annuelle

UN GA

UN General Assembly

Les 17 et 18 février, des centaines de parlementaires du monde entier se rassembleront à l’occasion de l’Audition parlementaire 2022, une initiative conjointe de l’UIP et du Président de l’Assemblée générale des Nations Unies. L’ONU coorganise ainsi sa plus grande réunion en personne depuis le début de la pandémie de COVID‑19.

Quelque 200 parlementaires, présidents de parlement, conseillers et fonctionnaires de 65 Parlements membres participeront à cette rencontre de deux jours qui portera sur le thème Mobiliser les appuis politiques et élaborer des mesures inclusives pour une reprise durable. L’audition se tiendra pour la première fois dans la salle de l’Assemblée générale.

Chaque année, le Président de l’Assemblée générale et l’UIP organisent une audition parlementaire qui permet aux parlementaires de s’associer aux processus majeurs de l’ONU. Cet événement est aussi l’occasion pour les parlements nationaux d’incorporer les engagements pris au niveau mondial dans leurs travaux courants et d’être soutenus dans leur rôle essentiel consistant à demander des comptes aux gouvernements sur la mise en œuvre des accords multilatéraux.

Mettant en avant les objectifs communs de l’ONU et de l’UIP dans le contexte du multilatéralisme et de la coopération mondiale, le Président de l’Assemblée générale, Abdulla Shahid, a affirmé : "Les parlements sont la plateforme grâce à laquelle les résolutions de l’ONU peuvent être transposées dans les législations nationales. Et c’est aussi par le biais des parlements nationaux que les problèmes locaux peuvent être relayés à l’ONU et examinés par la communauté internationale."

Cette synergie est particulièrement importante en période de crise mondiale telle que la pandémie actuelle, et tandis que les pays doivent affronter des défis mondiaux liés à la pauvreté ou aux changements climatiques.

"C’est là que les parlements et l’ONU doivent évoluer en tandem", a ajouté M. Shahid.

De son côté, le Président de l’UIP, Duarte Pacheco, a déclaré : "Cette Audition parlementaire met en évidence comment les parlements et les Nations Unies doivent collaborer sur les enjeux mondiaux. La pandémie de COVID-19 n’est que le dernier exemple en date de problème qui ne connaît pas de frontières. Les changements climatiques, l’instabilité de l’économie mondiale, l’exclusion systémique des femmes, des jeunes et d’autres groupes de la société… De nombreux problèmes que nous affrontons aujourd’hui ne peuvent être résolus qu’à la faveur d’une action à la fois nationale et mondiale – et les parlements constituent le rouage essentiel de cette action."

L'Audition parlementaire de cette année sensibilisera les gouvernements, les parlements et la communauté des Nations Unies à une perspective critique sur les mesures clés à prendre pour mettre en place des économies qui bénéficient à tout le monde, des sociétés qui rassemblent les gens et des environnements durables pour les générations à venir. La promotion de l'égalité des sexes sera au cœur des discussions de ces deux jours.

Cette audition servira également de base de réflexion sur le rapport du Secrétaire général de l’ONU intitulé Notre programme commun, en particulier sur son appel à une intensification de la coopération mondiale et plus spécifiquement à un débat sur le renforcement du rôle des parlements et d’autres parties prenantes à l’ONU.

L’UIP bénéficie du statut d’observateur permanent auprès de l’ONU depuis 2002. L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté en 2004 la résolution 59/19 sur la " Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et l’Union interparlementaire", dans laquelle elle se félicite des auditions annuelles de parlementaires en tant qu’élément habituel de son programme d’activités.

Pour des informations complémentaires :

  • Paulina Kubiak Greer, porte-parole du Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, kubiakp@un.org, +1 917 367 3819