Skip to main content
Étude de cas

L’UIP soutient l’engagement citoyen pour promouvoir la réconciliation au Mali

Public meeting in Mali

Réunion publique au Mali © CNT

Depuis 2012, le Mali traverse une période d’instabilité et de conflit notamment du fait de l’occupation du Nord par des groupes armés, de nombreuses attaques terroristes et des violences intercommunautaires. De surcroît, en août 2020, à la suite d’un renversement du pouvoir en place, un gouvernement de transition ainsi qu’un Conseil national de transition (CNT) faisant office d’Assemblée nationale ont été mis en place en attendant l’organisation d’élections et un retour à l'ordre démocratique.

Si la question de l’engagement public est particulièrement importante pour tous les parlementaires, elle est véritablement essentielle dans les pays touchés par ou sortant d’un conflit.  Elle permet de resserrer les liens entre l’institution législative (souvent nommée comme dans le cas du Mali) et les populations, et de faire en sorte que les parlementaires soient véritablement un vecteur d’informations entre les citoyens et le gouvernement, permettant la mise en place de politiques concrètes en réponse aux problèmes exprimés.

En mars 2022, le CNT a organisé, avec le soutien de l’UIP, deux réunions publiques ayant à la fois pour but d’informer la population des travaux réalisés par les institutions de la transition ainsi que d’associer les citoyens aux travaux parlementaires. Ces rencontres ont permis aux conseillers nationaux d’avoir accès à de nombreuses informations et d’échanger franchement avec les citoyens.

À Ségou, à 240 kilomètres au nord-est de Bamako, la capitale, les restitutions ont porté sur les lois phares adoptées par le CNT dans les secteurs de la vie politique, économique et sociale telles que la révision de la charte de la transition, le budget de l’État 2022, le renforcement des moyens sécuritaires et des équipements, les grandes infrastructures et la lutte contre la COVID-19. Lors des débats, les sujets économiques ont primé, avec notamment la question de la Compagnie malienne du textile, implantée dans la ville et fermée depuis août 2020, ainsi que la précarité et le chômage, notamment le chômage des jeunes, qui résulte de cette situation.

À Bamako, les femmes membres du CNT ont organisé, dans le cadre du mois des droits des femmes, une réunion de concertation à destination des femmes leaders. Au travers de présentations-débats autour de trois thématiques : la révision de la charte de la transition, la refondation de l’État et le rôle des femmes dans celle-ci, les intervenants ont mis l’accent sur l’importance des Assises nationales de la refondation, une série de consultations auprès de la population ayant pour but de guider le processus de refondation au Mali. Les débats et recommandations ont porté sur une meilleure prise en charge institutionnelle de la question du genre, de l’égalité et de la promotion des droits des femmes et de la lutte contre les violences.

Les réunions publiques ont donné lieu à des recommandations, notamment la mise en place d’une plateforme de veille et d’un observatoire sur la redevabilité parlementaire. Ces instances permettraient la création d’un cadre périodique de restitution parlementaire et d’échanges autour des thématiques visant à promouvoir le vivre ensemble, la cohésion sociale et la réconciliation au Mali avec les communautés, les populations et les autorités locales permettant aux Conseillers nationaux de s’imprégner des réalités locales et de renforcer l’exercice démocratique. 

En multipliant les visites sur le terrain et les rencontres avec les forces vives de la nation, les Conseillers nationaux maliens ont la possibilité d’offrir de réelles opportunités de dialogue et d’interaction avec les populations, d’associer celles-ci aux travaux du CNT et d’instaurer une confiance bienvenue dans la situation actuelle de refondation de l’État. Par cette approche inclusive, ils peuvent promouvoir une redéfinition des priorités en faveur de solutions centrées sur l'humain, élaborées et forgées par le peuple et pour le peuple, et avancer vers une normalisation démocratique de la situation dans le pays.

Pour plus d’études de cas sur l’engagement citoyen, découvrez le nouveau Rapport parlementaire mondial 2022 Associer le public aux activités du parlement.