Skip to main content

De la volonté politique à la législation : faire progresser la couverture sanitaire universelle en Afrique et en Asie-Pacifique

Accueil

9 h-10 h 30 (HNEC, heure de Genève)

Des pays partout dans le monde se sont engagés en faveur de la couverture sanitaire universelle (CSU) dans le cadre des Objectifs de développement durable (ODD) et ont réitéré leur engagement en 2019 par la résolution de l'UIP intitulée Réaliser l’objectif de couverture sanitaire universelle d'ici 2030 : le rôle des parlements pour garantir le droit à la santé.

Ces engagements politiques doivent être officialisés par l'adoption d'une législation nationale. Depuis l'adoption des ODD, de nombreux pays ont cherché à changer les choses en promulguant des lois et en élaborant des cadres politiques, mais les progrès doivent être accélérés. Selon les dernières données mondiales disponibles, l'Asie et l'Afrique représentent 98 pour cent de la population mondiale appauvrie par les dépenses de santé. L'Afrique subsaharienne, l'Asie du Sud et les petits États insulaires du Pacifique ont également les niveaux les plus bas de couverture en matière de services de santé.

L’atelier présentera le premier rapport relatif à la mise en œuvre de la résolution de l'UIP sur la CSU. Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, il réaffirmera le caractère central de la CSU et le rôle des parlements dans la traduction de l'aspiration à la CSU en une réalité pour les populations par le biais de la fonction législative du parlement. L'atelier permettra aux parlementaires et au personnel parlementaire de mieux comprendre les règles de droit pour la CSU et la manière d'élaborer et de réformer les cadres législatifs pour soutenir la CSU. En tant que plateforme d'échanges interparlementaires, il présentera également des exemples nationaux et des recommandations pratiques concernant les mesures parlementaires.

Lors d’un débat interactif, les participants pourront poser des questions et partager l’expérience acquise par leur pays. Les Parlements pourront également présenter des observations écrites concernant les sujets débattus. Les contributions peuvent être envoyées à postbox@ipu.org.

Cet atelier s'adresse aux pays d'Afrique et d'Asie-Pacifique. Le public cible comprend les parlementaires membres des commissions de santé et d'autres commissions traitant des questions de santé, et le personnel parlementaire soutenant le travail parlementaire sur la santé. L'atelier sera également ouvert à d'autres parlementaires intéressés et au personnel parlementaire, et comprendra les membres du Groupe consultatif de l'UIP sur la santé et ses partenaires techniques.

Les langues seront l'anglais et le français (interprétation simultanée).