Skip to main content

Le Parlement jordanien remanie en 45 jours l'organisation et la retransmission de sa plénière

Bulletin de l'innovation de l'UIP, Troisième édition, 30 septembre 2019

Dans le cadre du soutien apporté par l'UE aux institutions démocratiques et au développement jordaniens (EU-JDID), la Chambre des représentants s'est lancée dans la mise en place d'un nouveau système d'organisation des plénières disposant des caractéristiques suivantes : authentification biométrique des parlementaires, pupitres avec écrans tactiles permettant aux parlementaires de consulter tous les documents de séance, registre pour les demandes de parole et de services et retransmission automatique en direct des débats.

Les difficultés de mise en œuvre étaient considérables, notamment en raison du calendrier parlementaire, qui ne prévoit qu'une intersession de 45 jours au lieu des 90 jours techniquement requis. Cependant, le projet, placé sous la responsabilité de M. Firas Adwan, Secrétaire général du Parlement, et sous la coordination de M. Ammar Awamleh, Directeur informatique, a permis une refonte du système en 45 jours et s'est terminé la veille de la première plénière de 2019. La mise en œuvre concrète de ce projet a permis de formuler des observations intéressantes et de définir des bonnes pratiques en matière de préparation et d'exécution susceptibles d'intéresser et d'aider d'autres parlements envisageant des réformes de même nature.

Activation progressive des fonctions

Il était malaisé de former les parlementaires en raison du peu de temps à disposition. Il a donc été décidé de commencer par activer les caractéristiques principales du système (p.ex. le vote par puces RFID et l'activation des micros) en complétant progressivement (p.ex. avec le registre des demandes de parole, l'authentification biométrique et les demandes de services tels que le café, de l'aide ou une assistance informatique, etc.). Cette progressivité a permis d'éviter que les parlementaires et le service informatique ne soient débordés en leur donnant le temps de se familiariser avec le système et de saisir petit à petit les empreintes des parlementaires, ce qui constitue toujours un point sensible.

Localisation linguistique anticipée

Le système proposait une interface multilingue, y compris en arabe, mais des problèmes de localisation étaient anticipés. M. Awamleh a donc rendu visite au fournisseur européen en prélude à la production et à l'expédition du matériel pour lui communiquer directement des instructions anticipées concernant l'interface en langue arabe jordanienne du système et les adaptations requises, ce qui a permis d'éviter les corrections ultérieures et les retards imprévus.

Modification du règlement de la plénière

Le Bureau permanent de la Chambre a pris rapidement des mesures pour modifier le règlement de la plénière, afin qu'il donne la préférence au vote électronique, qu'il prévoie par défaut la diffusion des documents de séance en format électronique et précise que les présences, le vote et l'inscription sur le registre des demandes de parole seront enregistrés par le système.

Modification des procédures d'assistance informatique

Parallèlement à la nouvelle technologie, l'équipe informatique a mis en place un ensemble totalement remanié de procédures standard de préparation et de fonctionnement du système. Le personnel informatique a donc été formé et chargé d'offrir le soutien requis aux parlementaires.

Amélioration de la transparence et intérêt accru du public

Les débats en plénière sont désormais automatiquement retransmis sur les chaînes YouTube et Facebook de la Chambre, ce qui suscite un regain d'intérêt de la part des parlementaires et du public et accroît le nombre de clips vidéo mis en ligne et partagés sur les réseaux sociaux. Les chaînes en ligne font aussi fonction d'archives vidéo en ligne des débats.

Évaluation du rendement sur investissement

Les systèmes de ce type ont un coût. Toutefois, lorsqu'ils sont instaurés dans le contexte d'une stratégie de réduction des coûts, le rendement sur investissement peut être élevé. L'administration de la Chambre a récemment mené une première étude révélant des économies évidentes dans des domaines tels que le papier, l'imprimerie et la maintenance, les services de livraison postale et la retransmission en direct (autrefois sous-traitée à une société privée).

Apprentissage permanent auprès d'autres parlements

La Chambre des représentants, qui songe déjà à la prochaine étape de développement, à savoir l'intégration de ses systèmes et services d'information, souhaite tirer des enseignements de l'expérience d'autres parlements. La visite d'étude prochaine aux États généraux des Pays-Bas, qui offrira l'occasion rêvée pour ce faire, constitue par conséquent un complément bienvenu au projet.

Personne à contacter :
M. Ammar Awamleh, Directeur informatique, Chambre des représentants de Jordanie
Courriel : Ammar.Awamleh@representatives.jo
Tél.: +962 6 5635100