Skip to main content

Troisième édition

Bulletin de l'innovation de l'UIP

Le bulletin électronique trimestriel du Centre pour l'innovation au parlement

Précédente
Troisième édition
Suivante
Bulletin de l'innovation

Troisième édition

Bienvenue aux lecteurs de la troisième édition du Bulletin de l'innovation ! Ce numéro comprend des contributions des Parlements de l'Argentine, de la Grèce, de la Jordanie et du Myanmar, ainsi que des informations des pôles du Centre pour l'innovation au parlement. ​

Contributions au bulletin

Nous publions des exemples d'innovation au parlement sur Twitter en utilisant les hashtags #innovation #parlement. Comme nous, vous pouvez utiliser ces hashtags, ou envoyez-nous des exemples de bonne pratiques que nous pouvons partager !

Avez-vous un exemple de méthodes de travail parlementaires innovantes à partager dans le Bulletin de l'innovation ? Faites-le nous savoir via ce formulaire en ligne ou par e-mail à innovation@ipu.org .

L'innovation dans les méthodes de travail du parlement
L'innovation dans les méthodes de travail du parlement

Nouvelles des pôles

Thématique

Un dialogue interparlementaire sur les liens entre innovation et transparence

Pôle sur la transparence

La Knesset israélienne, hôte de ce pôle, a signé un protocole d'accord avec l'UIP en septembre 2019 et s'emploie désormais à activer le pôle. De nouvelles activités seront annoncées prochainement. Le pôle envisage de concevoir, soutenir et coordonner un dialogue interparlementaire sur les liens entre innovation et transparence. Des objectifs précis ont été fixés, parmi lesquels la mise en commun des bonnes pratiques et l'instauration d'une collaboration visant à relever les défis auxquels sont confrontés les parlements du monde entier dans des domaines tels que la transparence et la reddition de comptes, la participation, l'implication et l'engagement des citoyens dans les activités parlementaires, ainsi que les nouvelles technologies et les pratiques novatrices améliorant la transparence au parlement

Pôle sur la transparence

Participants continuent à s'enregistrer sur la plateforme en ligne du Pôle Gouvernance des TIC

Pôle sur la gouvernance des TIC

De nouveaux participants continuent à s'enregistrer sur la plateforme en ligne du Pôle Gouvernance des TIC hébergé par le Parlement européen. Quatre-vingt-huit accès individuels ont été accordés aux collaborateurs de 48 parlements, parmi lesquels, tout récemment, les Parlements de l'Angola et de la République de Moldova. Suite à de nombreuses demandes, le contenu des documents figurant sur la plateforme est désormais accessible aussi en français, portugais et espagnol. Ces documents ont été traduits au moyen des moteurs de traduction automatique du service eTranslation de la Commission européenne. En outre, la plateforme, qui propose diverses solutions d'auto-développement, peut être mise à profit dans le cadre de cinq types d'événements différents, à savoir des présentations, un appui entre pairs, le soutien à un pôle régional, des échanges thématiques et la formation des formateurs. Une nouvelle section répertoriant les événements réalisés ou prévus a été mise en place.

Enfin, les 11 et 12 juillet 2019, le représentant du Pôle Gouvernance des TIC a participé au lancement du projet INTER PARES à Bruxelles (hébergé par le Parlement européen). À la suite de discussions, il a été décidé que le Pôle Gouvernance des TIC serait, dans la mesure du possible, invité dans le contexte du projet à lancer le développement de la capacité de gouvernance des TIC avec un certain nombre de parlements des pays partenaires au cours des activités de soutien entre pairs.

Pôle sur la gouvernance des TIC

Construire la preuve de concept

Pôle sur les données ouvertes

La Chambre des députés brésilienne, hôte de ce pôle, continue à développer la notion de preuve du concept en se consacrant à créer une interface web de recherche à laquelle les utilisateurs autorisés pourront accéder pour vérifier comment fonctionnera l'application dans le monde réel. Certains parlements ont apporté des contributions qu'il est envisagé d'utiliser dans le cadre de cette interface, qui donnera une première idée des avantages présentés par cette dernière pour les parlements (parlementaires, conseillers, consultants, etc.) et les citoyens, en permettant d'interroger la législation d'un petit nombre de pays (Afrique du Sud, Brésil, Canada, Estonie et Israël) et du Parlement européen.

Patricia Almeida a présenté le Pôle sur les données ouvertes au cours de la Conférence sur la recherche parlementaire organisée par la Chambre des députés brésilienne (16 & 17 septembre) devant un public composé d'étudiants en master, de députés et de sénateurs, ainsi que de collaborateurs de la Chambre des députés et du Sénat.

Pôle sur les données ouvertes
Régional

Contacter les parlements de la région

Pôle des Caraïbes

Le Parlement de Trinité-et-Tobago, hôte de ce pôle, a pris contact avec les parlements de la région, plus précisément les responsables informatiques, pour leur proposer de participer à des activités de partage des connaissances, prêtes à démarrer sur la plateforme Yammer du CIP. Les parlements de la Guyane et du Suriname ont accepté l'invitation. D'autres sont en réflexion. Pour inciter les parlements à s'engager, le Parlement de Trinité-et-Tobago et l'UIP ont décidé de préparer une invitation conjointe à l'intention des Secrétaires généraux des parlements des Caraïbes.

Pôle des Caraïbes

Création d'un bureau pour les activités de coordination

Pôle pour l'Afrique de l'Es

Le Parlement du Kenya a prévu de la place dans ses locaux administratifs pour les activités de coordination du Pôle pour l'Afrique de l'Est. Dans ce contexte, il teste également des solutions de connexion par voix et vidéo sur IP pour permettre l'instauration d'une communication peu onéreuse entre les membres du pôle. Le pôle se prépare à réunir les Secrétaires généraux de parlement à l'occasion de l'Assemblée que l'UIP tiendra bientôt à Belgrade, notamment pour débattre de la perspective de l'organisation de la première Réunion régionale du Pôle pour l'Afrique de l'Est. Dans le cadre de la promotion des innovations, le Parlement du Kenya a mis à disposition de ses partenaires des informations et du matériel concernant son application aParlKenya, qui a pour objectif d'informatiser la procédure parlementaire.

Enfin, le pôle a communiqué au CIP des informations concernant l'utilisation des réseaux sociaux pour contribuer à l'élaboration du Guide sur les réseaux sociaux.

Pôle pour l'Afrique de l'Es

La mise en route du portail du Pôle

Pôle hispanophone

La mise en route du portail du Pôle hispanophone est presque achevée. Ce portail a pour objectif de créer un espace de mise en réseau commun permettant aux parlements hispanophones d'accéder à des solutions technologiques et des bonnes pratiques de référence, voire à adopter les solutions technologiques mises en œuvre par d'autres parlements. Cette étape prévoit le regroupement et la publication de contenu, ainsi que la création de profils d'utilisateur pour les parlements membres, dans le but que chacun d'entre eux puisse publier et partager des solutions et des expériences technologiques. En outre, ce portail enregistrera les "mises à jour de l'e-Parlement" afin de fournir des indicateurs révélant le degré de modernisation progressive de l'ensemble des partenaires. Le portail, créé par et pour les parlements de la région, devrait être disponible d'ici la mi-novembre.

Pôle hispanophone

Augmentation des ressources et du nombre de membres

Pôle pour le Pacifique

Le Parlement de la Nouvelle-Zélande, hôte de ce pôle, continue à accroître les ressources et le nombre de membres dans l'espace Yammer du pôle. Une formation sur la communication avec le public et la participation citoyenne à l'intention des Parlements du Pacifique sera organisée en octobre aux Samoa, en collaboration avec le PNUD. Le Parlement de la Nouvelle-Zélande mettra à disposition une personne ressource et se chargera de mettre en valeur l'intérêt présenté par le pôle régional pour les responsables de la formation, de la participation et des nouvelles technologies.

Pôle pour le Pacifique