Conseil directeur

Conseil directeur

Le Conseil directeur est l’organe administratif et décisionnaire de l’Union interparlementaire. Ses réunions ont généralement lieu durant les deux Assemblées annuelles. Il décide des activités de l’UIP, supervise le budget et le programme de travail, fixe les contributions et décide de l’affiliation, de la réaffiliation et de la suspension des Membres.

Le Conseil directeur élit le Président et le Secrétaire général de l’UIP. Il décide du mandat et de la composition des commissions, comités, groupes de travail et organes ad hoc. Il détermine où et quand se tiendront les Assemblées, et approuve les lieux et dates des manifestations organisées sur des questions spécifiques. Les représentants d’organisations internationales peuvent être invités à suivre les travaux du Conseil en qualité d’observateurs.

Chacun des Parlements membres est représenté au Conseil directeur par trois parlementaires à la condition que sa délégation soit composée d’hommes et de femmes. La représentation des délégations non mixtes est limitée à deux parlementaires.

Le règlement du Conseil directeur est consultable ici.

Le Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'UIP a pour objectif de les protéger et de les défendre.
Le Comité, qui a été créé en 1987, s’est d’abord consacré à suivre et à soutenir le processus de paix entre Israël et la Palestine. A l’heure actuelle, il a étendu son champ d’action pour couvrir la paix, la sécurité et le dialogue dans toute la région.
Notre Groupe de facilitateurs concernant Chypre tient son origine d’un comité créé en 1991 pour suivre la situation sur l’île divisée. Le Comité a appuyé la mission de bons offices du Secrétaire général de l’ONU et a procédé deux fois par an à des auditions de représentants politiques des deux communautés, chypriote grecque et chypriote turque, ainsi que de représentants des trois puissances garantes : la Grèce, le Royaume-Uni et la Turquie.
Le VIH/sida et le bien-être de la mère et de l’enfant sont deux domaines clés de la santé et du développement. Trop de gens continuent de contracter la maladie. Trop de femmes et d’enfants continuent de mourir faute de soins appropriés.
Le Comité chargé de promouvoir le respect du droit international humanitaire s'emploie à faire progresser la protection des civils et des combattants en situation de conflit partout dans le monde grâce à l'adoption et la ratification de lois et de traités appropriés.
Existant depuis plus de 30 ans, le Forum des femmes parlementaires offre à ces dernières une plateforme mondiale leur permettant de contribuer au processus décisionnel au niveau international.
Notre Forum des jeunes parlementaires mène notre travail visant à promouvoir et valoriser la participation des jeunes dans les parlements, et veille à ce que les jeunes parlementaires jouent un rôle à part entière dans le travail du parlement.