L’UIP rassemble les parlements autour du thème de l’autonomisation des femmes et des filles en milieu rural à l’occasion de la session de la Commission de la condition de la femme

L’UIP rassemble les parlements autour du thème de l’autonomisation des femmes et des filles en milieu rural à l’occasion de la session de la Commission de la condition de la femme
Actualités en bref

image

La réunion parlementaire dans le cadre de la session de la Commission de la condition de la femme, sur le thème Les parlements au service des femmes et des filles en milieu rural. © J. Sheakoski

En 2015, selon l’ONU, les femmes et les filles vivant en milieu rural représentaient près de 40 pour cent de l’ensemble des femmes dans le monde. Et ces femmes n’ont pas accès au processus décisionnel : dans de nombreux pays, leurs besoins ne sont pas du tout ou pas suffisamment pris en compte par les politiques et les lois, les stratégies et les budgets de développement au niveau national. Pour attirer l’attention sur cette question, la Commission de la condition de la femme a fait de l’autonomisation des femmes et des filles en milieu rural le thème principal de sa 62ème session qui s’est déroulée à New York du 12 au 23 mars 2018.

Le 13 mars, l’UIP a organisé en coopération avec ONU Femmes une réunion parlementaire dans le cadre de la session de la Commission de la condition de la femme, sur le thème Les parlements au service des femmes et des filles en milieu rural. Les parlementaires ont débattu des moyens de supprimer les obstacles systémiques que rencontrent les femmes et les filles en milieu rural pour exercer leurs droits et surmonter les discriminations d’ordre légal ou pratique. Gabriela Cuevas Barron, Présidente de l’UIP, et Purna Sen, Directrice de la Division des politiques à ONU Femmes, ont ouvert la réunion qui était conduite par Margaret Mensah-Williams, Présidente du Bureau des femmes parlementaires de l’UIP et Présidente du Conseil national namibien. Parmi les intervenants figuraient des parlementaires, des responsables gouvernementaux, des représentants d’organisations de la société civile et d’organismes des Nations Unies. La réunion a attiré plus de 140 parlementaires (dont 116 femmes) venus de 42 pays, ainsi que les Présidents des Parlements de l’Afrique du Sud, des Bahamas, du Canada, de la Namibie et de l’Ouganda.

Les parlementaires se sont engagés à promouvoir des cadres législatifs qui protègent les droits des femmes et des filles en milieu rural et leur garantissent la justice et l’égalité, à abroger les lois discriminatoires et à remédier aux lacunes qui leur sont préjudiciables. Ils sont également convenus de mettre à profit leur pouvoir de contrôle parlementaire pour s’assurer que les lois et les politiques changent efficacement la vie des femmes rurales et sont correctement financées.

Des parlementaires ont entrepris de prendre contact avec les femmes et les filles rurales, en organisant des réunions en présentiel et en recourant aux technologies de communication mobile. Ils ont reconnu qu’il était important de faciliter l’accès des femmes rurales au processus de prise de décisions politiques, au niveau local comme au niveau national, notamment en ce qui concerne les changements climatiques. Les parlements peuvent impulser un changement dans la vie des femmes et des filles en milieu rural en portant une plus grande attention à ce qu’elles ont à dire et les parlementaires présents à la réunion ont exposé leur expérience en la matière. Avec l’appui de l’UIP, le Réseau des femmes parlementaires mauritaniennes a, par exemple, organisé des activités de proximité en milieu rural. Les femmes parlementaires ont pris contact avec 64 responsables locaux et plus de 2 500 personnes, parmi lesquelles des femmes rurales, et ont ainsi renforcé leurs liens avec les populations locales. Sur la base des témoignages recueillis à cette occasion, les femmes parlementaires du Réseau ont soulevé au parlement des questions sur les lois de finance. En Namibie, il existe des parlements de femmes rurales qui sont en contact avec le Parlement national. La délégation parlementaire française à l'Egalité des chances a organisé des auditions avec des femmes rurales dans le but de mettre au point une politique réactive de développement rural.

Les conclusions de la réunion parlementaire ont été présentées à la Commission de la condition de la femme par Mme Mensah-Williams.

Voir les vidéos de la réunion parlementaire (en anglais).

Voir la conférence de presse (en anglais) sur la nouvelle publication de l’UIP, Les femmes au parlement en 2017 : Regard sur l'année écoulée avec Mme Cuevas Barron, Mme Mensah-Williams et Mme Rosanna Dinamarca, parlementaire suédoise.

L’UIP a également organisé trois manifestations en marge de la session de la Commission de la condition de la femme. Pour avoir une meilleure idée de ces réunions, consultez le résumé Storify.