Les parlementaires plaident pour l'égalité dans les échanges commerciaux à la conférence mondiale sur le commerce

Les parlementaires plaident pour l'égalité dans les échanges commerciaux à la conférence mondiale sur le commerce
Communiqués de presse
Geneva

image

Les participants à la Conférence parlementaire sur l'OMC. © Congrès Nationale d'Argentine

Un rassemblement international de parlementaires a appelé à un nouvel élan pour conclure le Cycle de Doha, c'est-à-dire les négociations commerciales internationales en faveur du développement durable. Les parlementaires ont exhorté tous les Membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à faire preuve de souplesse et de volonté de compromis pour conclure ce cycle de négociations commerciales qui est en cours depuis déjà bien longtemps.

Plus de 500 participants, dont quelque 220 parlementaires de 56 pays, ont assisté à la Conférence parlementaire sur l'OMC les 9 et 10 décembre à Buenos Aires, en préambule à la 11ème Conférence ministérielle de l'OMC. Les parlementaires ont eu l'occasion d'interagir avec le Directeur général et les négociateurs en chef de l'OMC, et ont appelé à raviver le dynamisme et l'engagement politique en faveur d'un commerce équitable et inclusif, avec plus d'avantages pour les micro-, petites et moyennes entreprises, ainsi que pour les femmes et les autres groupes vulnérables.

La Conférence parlementaire sur l'OMC, co-présidée par l'Union interparlementaire (UIP) et le Parlement européen, réunit des parlementaires qui, en tant que membres de commissions permanentes ou spéciales au sein de leurs parlements respectifs, sont spécialisés dans le commerce international et la finance.

La réunion de cette année a permis aux parlementaires de chercher à renforcer le multilatéralisme, car il représente la meilleure solution pour promouvoir le système commercial international. Les participants ont convenu que le commerce international était un outil efficace de soutien au développement durable, malgré la réaction bien réelle contre la mondialisation et le sentiment des plus pauvres et les plus vulnérables d'être laissés pour compte.

"Notre contribution est plus cruciale que jamais, alors que le commerce et la mondialisation sont confrontés à des défis croissants", a déclaré la sénatrice Gabriela Cuevas Barron, Présidente de l'UIP. "Les parlementaires doivent contribuer à un débat éclairé et franc pour mettre en avant les multiples avantages de la mondialisation. Nous devons œuvrer pour restaurer la confiance de nos peuples dans le système commercial mondial et rallier leur soutien."

La Présidente a appelé à une coopération renforcée, plus efficace et de meilleure qualité entre les parlements et l'OMC, sur le modèle de la Conférence parlementaire sur l'OMC.

Parmi les résultats de la réunion mondiale, on peut citer : les appels à l'action pour interdire et éliminer certaines formes de subventions à la pêche, la relance des négociations sur les services à l'OMC, y compris sur un cadre visant à faciliter le commerce des services, et l'élaboration de sauvegardes contre le protectionnisme croissant.

Les parlementaires ont également vivement encouragé les gouvernements à placer les femmes au premier plan des politiques macro-économiques, soulignant que l'intégration de la dimension de genre et l'autonomisation des femmes peuvent contribuer à accélérer l'éradication de la pauvreté.


L’Union interparlementaire (UIP) est l'organisation mondiale des parlements nationaux. Elle œuvre à préserver la paix et elle impulse un changement démocratique positif par le dialogue politique et une action concrète.

Pour plus ample information, prière de contacter :

Union interparlementaire
Bureau de presse

Tél. : +41 79 854 31 53
Courriel :  press@ipu.org


Tel.: +41 79 854 31 53
e-mail: press@ipu.org

9-10 Dec 2017 - Parliamentary Conference on the WTO, Buenos Aires