Skip to main content
Communiqués de presse

Les parlements rajeunissent (légèrement) selon les dernières données de l'UIP

youth report

© Parliament of Paraguay

La part mondiale des parlementaires âgés de moins de 30 ans a légèrement augmenté pour atteindre 2,6 pour cent, selon le dernier rapport de l'UIP intitulé La représentation des jeunes dans les parlements nationaux. Ce chiffre représente une augmentation de 0,4 point de pourcentage par rapport aux données recueillies deux ans auparavant. Toutefois, 50 pour cent de la population mondiale ayant moins de 30 ans, le rapport met en évidence un déficit important dans la représentation politique des jeunes dans le monde.

Il y a un peu plus de dix ans, les Parlements membres de l'UIP ont adopté la résolution sur la participation des jeunes au processus démocratique en 2010. Cette résolution a conduit à la création du Forum des jeunes parlementaires, le premier organe mondial regroupant les jeunes parlementaires du monde entier. Elle a également conduit l'UIP à recueillir des données et des informations sur la représentation des jeunes dans les parlements. Ce dernier rapport est le quatrième de la série et se fonde sur les données de 2020.

Le Président de l'UIP, Duarte Pacheco, a affirmé : "Pour être au service du peuple, la démocratie doit représenter l'ensemble de la population. Nous avons besoin d'un plus grand nombre de jeunes parlementaires, femmes et hommes, pour rendre les parlements plus efficaces, plus innovants et plus inclusifs. L'augmentation du nombre de jeunes parlementaires est une priorité de l'UIP et figure au premier plan de mon mandat de trois ans."

Quant à lui, le Président du Conseil du Forum des jeunes parlementaires de l'UIP, Melvin Bouva, a déclaré : "Alors que les jeunes du monde entier doivent jouer un rôle plus fondamental dans le développement de nos nations, les progrès en matière de leur représentation dans les parlements doivent être améliorés. Il est essentiel de sensibiliser la population, en particulier les jeunes et les responsables politiques. Ce rapport de l'UIP fournit une multitude de stratégies pour conduire à ce changement si nécessaire. J'espère fermement que ce rapport contribuera également aux prochaines mesures que nous devrons prendre pour rendre les parlements plus inclusifs et plus forts pour le développement de nos peuples et de nos nations. Nous exhortons tous les parlementaires, les dirigeants politiques, et en particulier les jeunes dirigeants de par le monde, à faire preuve de plus de volonté politique et à prendre des mesures transformatrices pour que davantage de jeunes soient élus."

Classements par pays

Le rapport classe les pays en fonction du nombre de parlementaires de moins de 30 ans, de moins de 40 ans et de moins de 45 ans. Les pays ayant les parlementaires les plus jeunes ont généralement fait des efforts concertés pour inciter les jeunes à s'engager en politique (par exemple, la Norvège et Djibouti). En outre, ils prévoient généralement un âge requis peu élevé pour se présenter aux élections (par exemple, le Danemark et la Suède).

Le rapport de l'UIP montre également des progrès dans d'autres catégories d'âge. Quelque 30,2 pour cent des parlementaires du monde ont moins de 45 ans, soit une hausse de 2,1 points de pourcentage par rapport à 28,1 pour cent en 2018.

Environ 25 pour cent des chambres parlementaires uniques et basses du monde ne comptent aucun parlementaire de moins de 30 ans. Il s'agit toutefois d'une amélioration par rapport aux 30 pour cent de 2018.

Les dix plus jeunes parlements du monde (parlementaires de moins de 30 ans dans les chambres uniques ou basses).

Classement

Pays

%

1.

Norvège

13,61

2.

Arménie

12,12

3.

Saint-Marin

11,67

4.

Gambie

10,34

5.

Venezuela*

9,82

6.

Suriname

9,80

7.

Danemark

9,50

8.

Suède

9,42

9.

Djibouti

9,23

10.

Chili

8,39

* Données fournies par le Parlement de 2015.

 

Les chambres hautes des parlements ont progressé plus lentement : 73 pour cent n'ont aucun parlementaire de moins de 30 ans, contre 75 pour cent en 2018 ; 16 pour cent n'ont aucun parlementaire de moins de 40 ans.

Plus de femmes parlementaires dans les groupes d'âge plus jeunes

Si les parlementaires de sexe masculin sont plus nombreux que leurs homologues de sexe féminin dans tous les groupes d'âge, les données montrent que la proportion de femmes est plus élevée dans les groupes d'âge plus jeunes.

Plus les parlementaires sont âgés, moins il y a de femmes dans les chambres. Par exemple, dans la tranche d'âge 21-30 ans, le rapport hommes/femmes parmi les parlementaires est d'environ 60:40. Pour la tranche d'âge des 31-40 ans, le rapport diminue à environ 2:1.

L'abaissement de l'âge d'éligibilité permet d'augmenter le nombre de jeunes parlementaires

Les données montrent que l'abaissement de l'âge minimum pour se présenter aux élections conduit à un âge moyen plus bas au sein des chambres parlementaires.

Dans 69 pour cent des pays, l'âge de vote est inférieur à l'âge minimum légal pour exercer un mandat parlementaire. Pour les chambres basses et les parlements monocaméraux, le temps d'attente moyen pour qu'un électeur en âge de voter puisse se présenter aux élections est de 3,5 ans. Pour les chambres hautes, la différence est de 10,4 ans en moyenne.

Les quotas de jeunes ont un effet

Les données recueillies pour le rapport de l'UIP confirment que des quotas de jeunes bien conçus contribuent à accroître la représentation des jeunes, à l'instar de ce que l'UIP préconise pour la parité entre les sexes. Les quotas peuvent prendre différentes formes, notamment des sièges réservés, des quotas imposés par la loi et des quotas de parti pour les jeunes parlementaires.

Seuls quatre pays, le Rwanda, le Maroc, le Kenya et l'Ouganda, ont des sièges spécialement réservés aux représentants des jeunes. Tous les pays qui ont adopté des quotas de jeunes l'ont souvent fait après avoir introduit des quotas de genre. Cette constatation suggère que les nombreux pays qui appliquent des quotas de femmes sont susceptibles d'adopter des quotas de jeunes.

Les conclusions et les bonnes pratiques issues du rapport seront présentées lors de la Conférence mondiale des jeunes parlementaires de l'UIP annuelle, le 28 avril.

***

L’Union interparlementaire (UIP) est l’organisation mondiale des parlements nationaux. Lorsqu’elle a été fondée il y a plus de 130 ans pour encourager la coopération et le dialogue entre toutes les nations, c’était la première organisation politique multilatérale à voir le jour. Elle compte aujourd’hui 179 Parlements membres et 13 organismes parlementaires régionaux. Elle œuvre pour la démocratie et aide les parlements à se renforcer, à se rajeunir, à se rapprocher de la parité hommes-femmes et à représenter la population dans toute sa diversité. Elle défend aussi les droits de l’homme des parlementaires par le biais d’un comité de parlementaires issus de toutes les régions du monde et dévoués à cette cause. Deux fois par an, elle convoque plus de 1500 délégués et parlementaires à une assemblée mondiale et apporte une dimension parlementaire à la gouvernance mondiale, et notamment aux travaux de l’ONU et à la mise en œuvre des objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Pour plus d'information, veuillez contacter Thomas Fitzsimons par courriel : press@ipu.org ou tf@ipu.org, ou par tél : +41 79 854 31 53.