Skip to main content
Communiqués de presse

L’UIP réclame un renforcement des moyens d’action pour enquêter sur les violations des droits de l’homme des parlementaires

L’UIP demande l’organisation d’une mission aux Philippines car elle est 
vivement préoccupée par la détention de la sénatrice Leila de Lima.  
©Noel Celis/AFP

L’UIP demande l’organisation d’une mission aux Philippines car elle est vivement préoccupée par la détention de la sénatrice Leila de Lima.  ©Noel Celis/AFP

Dhaka : En ce jour de clôture de sa 136ème Assemblée à Dhaka, l’Union interparlementaire (UIP) demande à son Comité des droits de l’homme des parlementaires d’effectuer des missions d’information aux Philippines, en Turquie, au Venezuela et dans plusieurs autres pays.

Sur fond d’aggravation de la crise au Venezuela, l’UIP appelle à la tenue d’une mission d’enquête dans ce pays au vu des préoccupations croissantes suscitées par le traitement qu’y connaissent actuellement les parlementaires et le Parlement lui-même.  L’UIP est en effet convaincue de l’utilité cruciale d’une telle mission pour évaluer la situation politique globale et débattre avec les autorités de l’offre de l’UIP qui propose ses bons offices dans cette crise.

Par ailleurs, dans une résolution adoptée à la 136ème Assemblée à Dhaka, l’UIP qualifie de manifestement excessifs les arrêts de la Cour suprême déclarant nulles et non avenues toutes les décisions de l’Assemblée nationale du Venezuela. Elle appelle toutes les parties concernées à agir de bonne foi pour résoudre la crise par le dialogue.

En conclusion de son Assemblée, l’UIP a adopté toute une série d’autres décisions exprimant les préoccupations soulevées par les cas de parlementaires au Cambodge, en Malaisie et aux Philippines.

L’UIP demande l’organisation d’une mission aux Philippines car elle est vivement préoccupée par la détention de la sénatrice Leila de Lima et par les accusations d’implication dans le trafic de stupéfiants dont elle fait l’objet. La sénatrice, qui a ouvertement critiqué le Président Duterte, est à l’initiative d’une série d’enquêtes concernant des allégations d’exécutions extrajudiciaires à l’époque ou M. Duterte était maire de Davao ainsi que d’une enquête sur des allégations d’exécution sommaire de milliers de personnes soupçonnées de consommation ou de revente de drogue, dans le cadre de la guerre qu’il a déclarée aux stupéfiants depuis son accession à la présidence en 2016.

Alors qu’en Malaisie le chef de l’opposition, Anwar Ibrahim, est toujours en détention et n’a qu’un accès limité à des soins de santé, l’UIP exprime à nouveau de sérieux doutes quant au bien-fondé de sa condamnation. L’Organisation demande une nouvelle fois qu’il soit libéré et réintégré au parlement. Elle considère qu’une visite de suivi en Malaisie est nécessaire pour lever les inquiétudes et clarifier les questions en suspens.

En dépit des efforts déployés pour mener une mission d’information en Turquie, la demande de l’UIP a été rejetée par les autorités de ce pays, ce que l’Organisation regrette profondément. Vivement préoccupée par la détérioration de la situation des parlementaires dans ce pays, l’UIP émet le vœu qu’une visite puisse s’y dérouler rapidement.

L’UIP s’alarme de l’escalade du harcèlement subi par les membres de l’opposition au Cambodge. Depuis 2014, 15 membres de l’opposition y ont fait l’objet d’arrestations, de persécutions et d’une suspension du Parlement. L’UIP s’inquiète également de la possible dissolution d’un parti d’opposition, le  Parti du salut national du Cambodge, qui pourrait ne pas être autorisé à participer aux prochaines élections.

Pour plus d'informations :

Regardez la 136ème Assemblée en direct sur www.ipu136bangladesh.org du 1er au 5 avril.

Suivez ou prenez part aux discussions sur Twitter en utilisant # IPU136

Des photos de l'événement seront disponibles sur Flickr


L’Union interparlementaire (UIP) est l'organisation mondiale des parlements nationaux. Elle œuvre à préserver la paix et elle impulse un changement démocratique positif par le dialogue politique et une action concrète.

 

Pour plus ample information, veuillez contacter:

Union interparlementaire 
Jean Milligan
Tél : +41.79.854.31.53
Courriel : jm@ipu.org

Parlement du Bangladesh :
A.M. Motaher Hossain
Mobile : +880.171.178.8691
Tél : +880.912.0610