Skip to main content
Communiqués de presse

#IPU141 Assemblée de l'UIP prête à renforcer le droit international

Belgrade skyline

© saebaryo (CC BY-ND 2.0)

Plus de 1 700 parlementaires, partenaires onusiens et de la société civile du monde entier se réuniront à Belgrade (Serbie) à l’occasion de la 141e Assemblée de l'UIP, qui se tiendra du 13 au 17 octobre 2019. Lors de l’Assemblée, dont le thème général sera le Renforcement du droit international : rôles et mécanismes parlementaires, et contribution de la coopération régionale, les parlementaires se pencheront également sur les dernières avancées en matière de renforcement de l'égalité des sexes, d’autonomisation des jeunes, de défense des droits de l’homme des parlementaires et de couverture sanitaire universelle.

L’Assemblée nationale de Serbie accueillera des délégués en provenance de 140 pays environ, dont 70 présidents de parlement (il s’agit de l’un des records de l’UIP), 40 vice-présidents et plus de 700 parlementaires, dont 30 pour cent de femmes et 17 pour cent de jeunes parlementaires de moins de 45 ans.

Peu de temps après la création de l’UIP en 1889, la Serbie a été l’un des premiers Membres à la rejoindre en 1891. Il s’agit de la deuxième Assemblée de l’UIP organisée à Belgrade – la 52e Assemblée s’y est tenue en 1963.

Droit international

Le dialogue politique, l'état de droit et le règlement pacifique des différends au moyen de la diplomatie parlementaire sont restés les principes directeurs de l’UIP depuis sa création il y a 130 ans. Comme lors de toutes ses Assemblées, l’UIP servira de cadre à des dizaines de réunions parlementaires bilatérales à Belgrade dans l’optique d’accroître la coopération et l’entente régionales entre ses Parlements membres.

Outre le 130e anniversaire de l’UIP, les Membres célébreront le 70e anniversaire des Conventions de Genève. Depuis leur adoption en 1949, elles constituent le socle du droit international humanitaire, qui protège les peuples dans les conflits armés.

L’ordre du jour de cette Assemblée, qui durera cinq jours, est vaste et ambitieux et porte notamment sur :

L’égalité des sexes

L’UIP reste à l’avant-garde des efforts en matière de représentation des femmes en politique. Le Forum des femmes parlementaires de l’UIP examinera comment faire en sorte que la couverture sanitaire universelle réponde aux besoins des femmes et des filles, et que les barrières juridiques, sociales, économiques et financières qui les empêchent d’accéder aux services de santé soient supprimées.

Le Forum organisera également une réunion-débat axée sur le rôle des parlements en matière de législation en faveur de l'égalité des sexes en vue de marquer le 40e anniversaire de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes.

S’inspirant des travaux novateurs de l’UIP sur la violence à l'égard des femmes en politique, un débat paritaire sur le thème #Pasdansmonparlement se concentrera sur les stratégies visant à mettre un terme au harcèlement et aux violences sexistes dans les parlements.

Par ailleurs, un atelier portera sur les dernières avancées en matière d'élaboration et de mise en œuvre des quotas électoraux par sexe et tirera les leçons de l’expérience des 62 pays qui disposent de tels quotas ou de sièges réservés aux femmes dans les parlements.

Les jeunes et les enfants

Les quotas visant à accroître le nombre de jeunes parlementaires seront également évoqués sur la base des recherches de l’UIP, qui font état de corrélations entre la représentation des femmes et des jeunes dans les parlements.

L'édition 2019 du prix Future Policy Award a pour thème l’autonomisation des jeunes. Ce prix met en avant les lois et politiques qui encouragent les jeunes à s’impliquer plus activement en politique ou qui les aident à accéder à des emplois plus respectueux de l’environnement. Cette édition 2019 est organisée conjointement par l’UIP, le World Future Council et le Programme des Nations Unies pour le développement. Les lauréats du Future Policy Award 2019 seront désignés lors d’un volet spécial.

En outre, un atelier organisé pour célébrer le 30e anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant s’intéressera à des initiatives mises au point, notamment avec l’aide des parlements, pour donner une voix aux enfants et tenir compte de leurs intérêts.

Les droits de l'homme

Le Comité des droits de l’homme des parlementaires de l’UIP se réunira pour envisager les actions à mener en vue de défendre près de 300 parlementaires persécutés en Turquie, en Ouganda, au Venezuela et se pencher sur de nouveaux cas émanant du Brésil, de la Libye, de la Sierra Leone et du Yémen.

Le développement durable

Donner une dimension parlementaire au Programme de développement durable à l'horizon 2030 reste un sujet central des Assemblées de l’UIP. Un atelier mettra en exergue le travail décent et la croissance économique (Objectif de développement durable n° 8) et s’intéressera aux politiques qui créent des emplois respectueux de l’environnement dans le contexte de changement climatique rapide et de révolution technologique du XXIe siècle.

L’UIP lancera également, en partenariat avec l’Organisation internationale du Travail, un nouveau manuel à l’usage des parlementaires intitulé Éliminer le travail forcé. Ce manuel soulève la question des 25 millions de personnes dans le monde qui sont encore soumises au travail forcé.

La Commission permanente de la démocratie et des droits de l’homme de l’Assemblée présentera une résolution sur la réalisation de la couverture sanitaire universelle d'ici 2030 qui devrait être adoptée par tous les Membres.

La Commission permanente du développement durable, du financement et du commerce évoquera l’utilisation de l’outil numérique au profit de la consommation et de la production responsables, tout en se préparant pour la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 25) qui se tiendra au Chili en décembre.

De son côté, la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale travaillera sur une résolution visant à renforcer la paix et la sécurité face aux menaces et aux conflits résultant de catastrophes liées au climat, qui sera présentée à la prochaine Assemblée de l’UIP à Genève (Suisse) en avril 2020.

La Commission permanente des Affaires des Nations Unies examinera le respect du droit international à l’heure actuelle, à travers le prisme de la Charte et des résolutions des Nations Unies. Elle dressera également le bilan d’une enquête récente concernant les relations entre les parlements et l'ONU et cherchera à renforcer encore davantage l’engagement parlementaire en matière de gouvernance mondiale.

Le programme complet est disponible sur la page web de la 141e Assemblée de l'UIP.

Contexte

L’Union interparlementaire (UIP) est l’organisation mondiale des parlements. Lorsqu’elle a été fondée il y a maintenant 130 ans pour encourager la coopération et le dialogue entre toutes les nations, c’était la première organisation politique multilatérale à voir le jour. Elle compte aujourd’hui 179 Parlements membres et 12 organismes parlementaires régionaux. Elle œuvre pour la démocratie et aide les parlements à se renforcer, se rajeunir, se rapprocher de la parité hommes-femmes et à représenter la population dans toute sa diversité. Elle défend aussi les droits de l’homme des parlementaires par le biais d’un comité de parlementaires issus de toutes les régions du monde et dévoués à cette cause. Deux fois par an, elle convoque plus de 1 500 délégués et parlementaires à une assemblée mondiale et apporte une dimension parlementaire aux travaux de l’ONU et à la mise en œuvre des objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

***

Conférence de presse d'ouverture le dimanche 13 octobre 2019 à 13 heures / Centre de presse / 2e étage, Centre Sava. Entrée des médias : 9 Milentija Popovića St.

Conférence de presse de clôture le jeudi 17 octobre 2019 à 13 heures / Centre de presse / 2e étage, Centre Sava. Entrée des médias : 9 Milentija Popovića St.

Pour plus d'information, veuillez contacter Thomas Fitzsimons par courriel : press@ipu.org ou tf@ipu.org, ou par tél : +41 79 854 31 53