Le Secrétaire général de l’UIP s’exprime à l’occasion du Débat de haut niveau du Conseil des droits de l’homme

Le Secrétaire général de l’UIP s’exprime à l’occasion du Débat de haut niveau du Conseil des droits de l’homme
Actualités en bref

image

Le Secrétaire général de l'UIP, Martin Chungong, s’est exprimé à l’occasion du Débat de haut niveau du Conseil des droits de l'homme. © UNTV

Le 27 février 2018, le Secrétaire général de l'UIP, Martin Chungong, s’est exprimé à l’occasion du Débat de haut niveau du Conseil des droits de l'homme. Le Conseil tenait sa 37ème session à Genève.

Dans son discours, M. Chungong a mis l’accent sur les liens étroits entre les travaux du Conseil et ceux des parlements. « Depuis le début, nous affirmons que les parlements sont les partenaires naturels du Conseil », a déclaré M. Chungong. « Pour que vos discussions et décisions exercent une véritable influence, elles doivent être traduites en actes sur le terrain. » Ce lien a été reconnu dans deux résolutions du Conseil sur le rôle des parlements. M. Chungong a dit espérer que ces documents permettront aux parlementaires de prendre une part plus importante aux travaux du Conseil.

L'UIP encourage les parlements à participer au programme du Conseil, par exemple grâce à l'Examen périodique universel (EPU). Les efforts de l'Organisation ont permis à davantage de parlements de s'impliquer dans le processus mené en vue de l’EPU de leur pays, étant donné que les parlementaires ont pu rejoindre les délégations nationales qui présentent leur rapport au Conseil.

M. Chungong a souligné l'importance de parlements opérationnels et  représentatifs pour la sauvegarde des droits de l'homme. « Un parlement représentant réellement la diversité pleine et entière de la société et ayant à sa disposition les moyens de représenter les électeurs et de demander des comptes au gouvernement constitue un instrument très puissant pour éviter les conflits, surmonter les scissions se manifestant dans la société et défendre les droits de l'homme », a-t-il dit. Il est crucial que ces institutions soient soutenues et que les droits de l’homme des parlementaires soient protégés, afin de pouvoir fonctionner efficacement. Le Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'UIP défend les parlementaires dont les droits de l'homme ont été violés et leur offre des réparations.

Une démocratie véritablement représentative doit tenir compte de tous ses citoyens, en particulier des femmes et des jeunes. M. Chungong a réaffirmé l’engagement de l'UIP à contribuer, dans une perspective parlementaire, aux résolutions du Conseil sur l'autonomisation des femmes et des jeunes.

M. Chungong a répété qu’il importait au Conseil de collaborer étroitement avec les parlements. « Vos objectifs sont en étroite adéquation avec ceux des parlements. Le souhait de défendre et préserver la dignité et les droits fondamentaux des individus est au cœur de la mission parlementaire. L'UIP vous encourage donc à nouer des contacts plus réguliers avec les parlements. Nous avons pris l'engagement ferme de contribuer à ces efforts. »

Pour visionner le discours, suivez ce lien.