Skip to main content

Rapport parlementaire mondial 2022 : associer le public aux activités du parlement

Ce troisième Rapport parlementaire mondial est consacré à la nécessité d’associer le public aux activités du parlement. Il prend acte du rôle crucial qui incombe aux parlements face aux enjeux pressants d’un monde en mutation rapide, à savoir permettre à la population de s’associer et de participer à l’activité législative, à la définition des politiques et aux processus de contrôle qui influent et continueront d’influer sur leurs vies.

 

Le rapport analyse de manière approfondie pourquoi cette question de l’engagement public est importante et comment les parlements, de par le monde, resserrent leurs liens avec les populations qu’ils représentent. Il décrit les tendances et les priorités stratégiques dans ce domaine et identifie plusieurs points de contact essentiels pour assurer un engagement plus riche et plus approfondi du public aux côtés du parlement à l’avenir, à l’appui des principes fondamentaux inscrits dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies concernant l’efficacité des institutions et les processus de décision inclusifs.

 

Les informations, les conclusions et les recommandations contenues dans le rapport esquissent une voie à suivre pour renforcer ce lien entre le public d’une part, les parlements et les parlementaires d’autre part, au moyen d’une collaboration active avec la collectivité pour bâtir des parlements participatifs, inclusifs et réactifs.

Les parlements doivent être tournés vers l’avenir

Dans un monde qui se transforme plus rapidement que jamais, les parlements se doivent d’être réactifs, de savoir s’adapter et de renouveler leurs pratiques et leurs modes d’action afin de relever les défis d’aujourd’hui et de demain. Ce n’est qu’en évoluant avec leur temps que les parlements demeureront indispensables pour les populations qu’ils représentent.

 

Ce rapport lance un appel vibrant aux parlements pour qu’ils se tournent résolument vers l’avenir. Il suggère quelques initiatives clés pouvant servir de base de réflexion et d’action :

Prendre les jeunes au sérieux

Les jeunes constituent une proportion croissante de la population mondiale. Pour demeurer des interlocuteurs valables de ce groupe qui gagne en importance, les parlements doivent nouer des contacts et entretenir des relations riches de sens avec lui. Ils peuvent insuffler un nouvel élan à ces relations en s’attelant, avec des jeunes, à la rédaction conjointe d’une charte pour la participation de la jeunesse.

 

Ne laisser personne de côté

 

Les parlements ont une responsabilité spéciale de veiller à ce que les groupes sous-représentés, défavorisés ou arrivés depuis peu dans un pays puissent participer aux processus démocratiques. Pour que l’inclusion devienne une priorité essentielle, les parlements peuvent élaborer un plan d’action en la matière, en collaborant avec les groupes qui se heurtent aujourd’hui à des obstacles sur la voie de la participation.

 

Tirer parti de la technologie

 

Nos sociétés se transforment sous l’effet des modes nouveaux de communication, d’apprentissage et de travail. Afin de demeurer en phase avec le rythme effréné du progrès technologique, les parlements doivent donner la priorité à leur propre transformation numérique, en particulier dans leur manière d’associer le public à leurs travaux. Ils auraient tout à gagner, dans ce domaine, à concevoir une panoplie d’outils numériques pour stimuler l’interaction avec la population sous tous ses aspects.

 

Encourager l’innovation

 

Pour intéresser efficacement la population à son action, le parlement doit être ouvert au public et encourager sa participation. L’ouverture est aussi un moteur d’innovation, car elle crée un espace pour de nouvelles manières de penser, de planifier et de travailler. Elle démontre une volonté de collaborer et de créer en synergie avec la société civile. L’une des manières de susciter un véritable changement de culture en matière d’engagement public de la part du parlement consiste à mettre sur pied une équipe spéciale chargée de l’innovation. En s’ouvrant à l’innovation dans leur propre fonctionnement et en jouant un rôle de moteur dans le débat public sur le monde de demain, les parlements saisissent l’occasion de se présenter comme des institutions tournées vers l’avenir et engagées dans une réflexion sur le monde de demain.

 

Agir ensemble

 

Les problèmes d’ampleur planétaire, les mouvements de population et les technologies numériques — autant de phénomènes qui transcendent les frontières nationales — montrent clairement que l’interdépendance de la communauté internationale va continuer à s’intensifier. Pour les parlements, cette évolution représente une occasion de coopérer et de tirer parti de leurs expériences, de leurs méthodes et de leurs solutions respectives. La création d’une communauté de pratiques entre parlements stimulera l’adoption de pratiques efficaces en matière d’engagement public dans le monde entier.

 

Recommendations

Le rapport formule cinq recommandations de portée générale pour aider les parlements à stimuler l’intérêt du public et la participation à leur action :

  1. Stratégie : implanter dans l’ensemble du parlement une culture de l’engagement public, encourageant une action unie et concertée en faveur d’une participation publique plus large et plus riche.
  2. Inclusion : ériger l’inclusion en priorité afin que le parlement soit accessible à tous les membres de la collectivité.
  3. Participation : encourager la population à participer à la définition de l’ordre du jour en lui donnant des possibilités d’influer sur le choix des questions traitées par le parlement.
  4. Innovation : ouvrir la voie par des méthodes audacieuses et créatives qui mobilisent et incitent la collectivité à s’associer aux activités actuelles et futures du parlement.
  5. Réactivité : mettre l’accent sur la satisfaction des attentes du public en restant à l’écoute de la population pour s’améliorer sans cesse.

Téléchargements

Rapport parlementaire mondial 2022 : associer le public aux activités du parlement – anglais français – espagnol

Annexe : Études de cas et guides pratiques – anglais - français – espagnol 

Résumé – anglais – français – espagnol - arabe

 

Contact

L’UIP et le PNUD peuvent fournir un soutien aux parlements qui souhaitent renforcer leur action pour associer le public aux activités du parlement.

Veuillez nous contacter à [email protected] pour plus d’informations.

A propos du Rapport parlementaire mondial

Le Rapport parlementaire mondial est une publication conjointe de l'UIP et du PNUD.

Publié en 2012, le premier Rapport parlementaire mondial avait pour titre "L'évolution de la représentation parlementaire".

La seconde édition du Rapport parlementaire mondial, publiée en 2017, est intitulée "Le contrôle parlementaire : le pouvoir du parlement de demander des comptes au gouvernement "