Skip to main content

Séance d'information à l'intention des parlementaires sur les processus de l'ONU no. 3 – Conseil de sécurité : une réforme qui se fait attendre

Accueil

Le Conseil de sécurité incarne le principe de sécurité collective, selon lequel toute menace à l’encontre d’un membre de la communauté internationale constitue une menace pour tous. Conçu pour assurer une "action rapide et efficace" en vue de préserver ou de rétablir la paix, le Conseil de sécurité est de loin l’organe le plus puissant de l’ONU. Ses résolutions, qui font valoir la force du droit international, peuvent être appliquées par l’imposition de sanctions économiques et, en dernier recours, par l’action militaire.

Le Conseil de sécurité était à l’origine composé de cinq membres permanents disposant d’un droit de veto – Chine, États-Unis d'Amérique, France, Royaume-Uni et URSS (aujourd'hui Russie) – et de six membres non permanents élus tous les deux ans. En 1965, sa composition est passée à 15 membres et est demeurée inchangée depuis, malgré les vastes mutations intervenues dans l’équilibre géopolitique des pouvoirs, la croissance démographique mondiale et la très forte augmentation du nombre d’États membres de l’ONU, qui est passé de 51 à 193.

Ces 25 dernières années, plusieurs propositions concrètes ont été formulées pour améliorer la représentativité et la légitime du Conseil de sécurité. L’élargissement du Conseil de sécurité n’est pas une tâche facile. Il doit être approuvé par les deux tiers de l’Assemblée générale et ratifié par les deux tiers des États membres, notamment les cinq membres permanents. Malgré des années de débats, aucune proposition n’a été soumise à l’Assemblée générale en vue d’une négociation officielle. Plus la réforme tardera, plus l’instabilité politique et les conflits prospéreront à travers le monde.

Comment sortir de l’impasse la réforme du Conseil de sécurité ? Peut-on amener le Conseil de sécurité à agir plus efficacement dans l’intérêt des peuples ?

Veuillez noter que la séance d'information est réservée aux parlementaires et à leur personnel. Les détails de l'inscription ont été envoyés à tous les parlements par l'intermédiaire des secrétaires de groupes de l'UIP. Si vous êtes un parlementaire, que cette réunion vous intéresse et que n'avez pas reçu l'invitation, veuillez contacter le Bureau de l'Observateur de l'UIP aux Nations Unies à l'adresse suivante : ny-office@ipu.org.

Documents