Skip to main content
Actualités en bref

Nouveau partenariat visant à mettre un terme à la violence sexuelle en temps de conflit

Afghanistan

©U.S. Navy/ HMC Josh Ives

À la veille de la Journée internationale pour l'élimination de la violence sexuelle en temps de conflit, le 19 juin, la Secrétaire générale adjointe Pramila Patten, Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit (Bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit) et Martin Chungong, Secrétaire général de l'UIP, ont signé un nouvel Accord-cadre de coopération. 

Cet accord vise à promouvoir la lutte contre les violences sexuelles liées aux conflits et à faciliter l'engagement des parlementaires à cet égard. Quant aux domaines de coopération, ils impliquent de sensibiliser à l'importance d'assurer l'émancipation des survivants de violences sexuelles liées aux conflits au moyen d'une législation globale ; de fournir une assistance technique aux parlements à l’occasion de la rédaction de nouvelles législations nationales visant à garantir la responsabilité en matière de violences sexuelles liées aux conflits ; de coopérer dans le cadre de mandats afférents à des conflits dans les limites du programme des Nations Unies pour les femmes et la paix et la sécurité, par l'intermédiaire de recherches et d'activités de plaidoyer menées conjointement ; et d'utiliser divers forums de l'ONU et de l'UIP pour sensibiliser les parlements nationaux à la prévention des violences sexuelles liées aux conflits et à la lutte contre celles-ci.

Pour célébrer la septième édition de la Journée internationale pour l'élimination de la violence sexuelle en temps de conflit, le Bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit a lancé des Model Legislative Provisions and Guidance on the Investigation and Prosecution of Conflict-Related Sexual Violence (Dispositions législatives types et Lignes directrices relatives aux enquêtes et aux poursuites en matière de violences sexuelles liées aux conflits). Ce nouvel outil a vocation à aider les pays qui cherchent à promulguer de nouvelles lois ou à modifier des lois existantes en la matière.

Le Bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit a également désigné M. Martin Chungong en qualité de "Champion mondial de la lutte contre les violences sexuelles en temps de conflit". Ce titre lui est accordé en reconnaissance de ses importants travaux en faveur de la promotion de l'égalité des sexes, des droits de l'homme, de la promotion du dialogue et du règlement des conflits, ainsi que de son engagement inébranlable à l'appui du Bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit dans le cadre de l'Accord de coopération.

"Le Secrétaire général Chungong a fait preuve d'un engagement profond en faveur de la prévention des violences sexuelles liées aux conflits et de la lutte contre celles-ci, ainsi que d'une capacité à susciter, à influencer et à peser sur le changement. Je le félicite de sa désignation en qualité de nouveau Champion mondial de la lutte contre les violences sexuelles en temps de conflit", a déclaré la Secrétaire générale adjointe Patten.

Les violences sexuelles liées aux conflits, principalement perpétrées contre des femmes et des filles, mais aussi contre des garçons et des hommes, continuent à être utilisées comme une stratégie cruelle de guerre, de torture et de répression politique. Il s'agit de crimes graves qui peuvent avoir des conséquences délétères durables sur les victimes et leurs familles, amis et communautés. Pourtant, dans de nombreux pays, la loi n'établit pas de cadre juridique détaillé reconnaissant toutes les formes de violence sexuelle comme des crimes et protégeant tous les individus susceptibles d'en être victimes. De telles carences dans les lois et procédures de nombreux pays permettent à ceux qui se rendent coupables de tels actes d'échapper à toute peine et privent les victimes de leur droit à un recours.

"Les partenariats sont essentiels à mon mandat. Je suis attachée à cette coopération avec l'UIP, dans la mesure où les parlements nationaux sont susceptibles de jouer un rôle déterminant pour ce qui est de concevoir les efforts en matière de prévention des violences sexuelles liées aux conflits et de lutte contre celles-ci au moyen de la législation, des procédures de contrôle, de l'allocation des budgets et des activités de plaidoyer. L'utilisation par les parlementaires des Dispositions législatives types et des Lignes directrices dans les ressorts juridiques nationaux constituera une étape importante vers le respect des priorités fixées dans le Cadre de coopération", a ajouté la Secrétaire générale adjointe Pramila Patten.  

M. Chungong a déclaré : "Je suis honoré d'être Champion mondial de la lutte contre les violences sexuelles en temps de conflit. Depuis longtemps, l'UIP se consacre à la protection des femmes contre les violences en politique, cette nouvelle alliance avec le Bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit représente donc une extension naturelle de ces travaux. Ce partenariat permettra d'intensifier nos efforts visant à susciter une vaste volonté politique des parlementaires du monde entier en vue de renforcer les cadres juridiques pour venir à bout de ce fléau".

La nouvelle Présidente du Forum des femmes parlementaires de l'UIP, Mme Lesia Vasylenko, a indiqué : "Nous savons que les conflits armés ont des conséquences différentes et disproportionnées sur les femmes et les filles. Nous invitons les parlements à prendre les mesures qui s'imposent pour les protéger des violences sexuelles et pour leur offrir des recours en cas de violation de leurs droits de l'homme. L'histoire montre que l'autonomisation des femmes et l'égalité des sexes sont des étapes indispensables à la résolution des conflits et au relèvement post-conflit".

Pour plus d'informations concernant l'UIP, veuillez contacter Thomas Fitzsimons par courriel : press@ipu.org ou tf@ipu.org ou par tél. : +41 79 854 31 5

Mme Geraldine Boezio, Spécialiste de l'information, Bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit

tél : +1 22 919 3306 50  courriel : geraldine.boezio@un.org