Skip to main content
Communiqués de presse

Nouveau rapport de l’UIP : plus de femmes au parlement et de nouveaux pays qui atteignent la parité

Mexico MPs

© Eyepix/NurPhoto via AFP

La proportion mondiale de femmes parlementaires a augmenté de 0,6 point de pourcentage pour atteindre 26,1 % selon le dernier rapport de l'UIP, Les femmes au parlement en 2021. Ceci est conforme aux progrès constatés au cours des deux dernières années. Cette augmentation est en grande partie le fruit du rôle essentiel joué par des quotas bien établis.

Dans les 48 pays ayant organisé des élections parlementaires en 2021, les femmes candidates ont remporté 28,6 % des nouveaux sièges, soit une amélioration cumulée de 2,1 points de pourcentage par rapport aux élections précédentes. Cinq pays respectent maintenant la parité hommes-femmes ou ont une plus grande proportion de femmes au parlement contre trois en 2020 (le Mexique et le Nicaragua ont rejoint Cuba, le Rwanda et les Émirats arabes unis).

Cependant, les progrès n'ont pas été répartis uniformément à travers le monde. Si de nombreux pays, comme le Cabo Verde et le Pérou, ont enregistré des progrès, d'autres, comme l'Algérie, ont connu un recul. Dans d'autres, comme le Japon et les Tonga, la faible représentation des femmes au parlement perdure. Dans deux régions sur six, les groupes de pays ayant organisé des élections en 2021 ont reculé par rapport aux scrutins précédents.

La Présidente du Bureau des femmes parlementaires de l'UIP, Lesia Vasylenko, a déclaré : "Chaque femme élue rapproche un peu plus les parlements de leur objectif de devenir plus inclusifs et représentatifs. Mais les progrès sont encore bien trop lents, la moitié de la population mondiale étant toujours sous-représentée. Il est urgent d'y remédier pour renforcer la démocratie partout dans le monde."

Le Président de l'UIP, Duarte Pacheco, a pour sa part souligné : "S'il y a une réussite qui est apparue clairement pendant la pandémie de COVID-19, c'est que les femmes dirigeantes ont très bien réussi à atténuer l'impact du virus sur la santé et la vie des gens. Plus de femmes dans les parlements signifie que le leadership post-pandémie sera plus attentif à toutes les personnes. Nous ne pouvons pas nous permettre de ralentir l'élan vers l'élection de plus de femmes au parlement."

Le Secrétaire général de l'UIP, Martin Chungong, a quant à lui affirmé : "Malgré des progrès inégaux dans le monde, l'année 2021 a été riche en exemples positifs de femmes qui se sont mobilisées pour revendiquer leur place en politique. Cependant, nous pouvons et devons faire beaucoup plus, en particulier les hommes. Nous ne pouvons pas atteindre la parité hommes-femmes sans que ceux-ci ne travaillent ensemble. Et nous savons ce qui fonctionne : nous avons besoin de lois et de politiques fortes, d'institutions sensibles au genre et d'un espace politique sûr."

Des femmes au sommet

En 2021, 73 nouveaux présidents de parlement ont été élus dans les chambres du monde entier. Seuls 18 d'entre eux, soit 24,7 %, étaient des femmes. Globalement, au 1er janvier 2022, les femmes représentaient 22 % des présidents de parlement, contre 20,9 % il y a un an.

Le rapport de l'UIP révèle que, s'il y a désormais des femmes présidentes de parlement dans toutes les régions du monde, leur proportion varie fortement d'une région à l'autre. Les Amériques ont la plus forte représentation de femmes au niveau de la présidence, avec 35,2 %, suivies de l'Europe avec 28,6 %.

En revanche, dans les régions du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA) et du Pacifique, chaque région ne compte qu'une seule présidente, soit une proportion de 4,2 % et 6,3 % respectivement.

Deux pays ont élu des présidentes pour la première fois de leur histoire : le Honduras, avec Xiomara Castro de Zelaya, et la Tanzanie, avec Samiha Suluhu. Et les Samoa ont élu pour la première fois une femme Premier ministre, Naomi Mata'afa, un événement marquant non seulement pour les Samoa, mais aussi pour toute la région du Pacifique.

Les quotas de genre, toujours aussi efficaces

Comme nous l'avons constaté les années précédentes, les quotas sont l'un des facteurs de réussite les plus déterminants pour accroître la représentation des femmes. Parmi les 30 pays ayant mis en place une forme de quota pour leur chambre unique/basse en 2021, 31,9 % des parlementaires élus étaient des femmes, contre 19,5 % dans les pays n'ayant aucune forme de quota.

Dans les chambres hautes, 29,1 % des parlementaires élus dans les quatre pays qui appliquent une certaine forme de quotas étaient des femmes, contre 23,9 % dans les pays qui n'appliquent aucune mesure positive de ce type.

Toutefois, les quotas à eux seuls ne facilitent pas forcément une plus grande représentation des femmes. Le rapport de l'UIP souligne qu'il est tout aussi important de disposer de règles claires et bien rédigées, assorties de mécanismes d'application.

Des progrès toujours intermittents en 2021

De nouveau, la région des Amériques a connu la représentation féminine la plus élevée, avec 39,1 % des parlementaires élus ou nommés en 2021 qui étaient des femmes. En tête des Amériques se trouve le Pérou, avec une amélioration de 13,8 %, qui contribue à la hausse globale de 3,7 points de pourcentage de la région par rapport aux scrutins précédents.

Avec 30,4 %, la région Europe a enregistré la deuxième plus forte proportion de femmes élues en 2021. L'augmentation de 4,2 points représente l'amélioration la plus importante de toutes les régions.

En Afrique subsaharienne, 29,2 % des parlementaires élus ou nommés étaient des femmes, soit une amélioration de 3 points par rapport aux scrutins précédents.

En Asie, la proportion de femmes a augmenté de 0,8 point. Au total, 21,1 % des parlementaires élus ou nommés en 2021 étaient des femmes. Cette proportion s'est à peine améliorée ces dernières années, n'augmentant que de 0,3 point par rapport à 2020 pour atteindre 20,7 % de l'ensemble des parlementaires.

La région MENA est l'une des deux régions où les pays ayant organisé des élections ont reculé en 2021. Parmi les parlementaires élus ou nommés, 18,6 % étaient des femmes dans les cinq pays qui ont connu un renouvellement parlementaire, soit une baisse de 3,7 points par rapport aux 22,4 % précédents.

Avec seulement 16,9 % des sièges parlementaires occupés par des femmes, la région MENA a la plus faible représentation féminine au monde. La représentation des femmes a diminué de 0,9 point par rapport à l'année précédente.

Dans la dernière région, le Pacifique, aucun des trois pays ayant organisé des élections en 2021 n'a connu d'amélioration de la part des femmes élues au parlement. Globalement, 5,4 % des parlementaires élus dans la région étaient des femmes, soit une baisse de 2,3 points par rapport aux élections précédentes dans ces pays. Le pourcentage global de femmes parlementaires dans la région est désormais de 20,9 %, principalement grâce aux progrès réalisés ces dernières années en Australie et en Nouvelle-Zélande.

***

L’Union interparlementaire (UIP) est l’organisation mondiale des parlements nationaux. Lorsqu’elle a été fondée il y a maintenant plus de 130 ans pour encourager la coopération et le dialogue entre toutes les nations, c’était la première organisation politique multilatérale à voir le jour. Elle compte aujourd’hui 178 Parlements membres et 14 organismes parlementaires régionaux. Elle œuvre pour la démocratie et aide les parlements à se renforcer, se rajeunir, se rapprocher de la parité hommes-femmes et à représenter la population dans toute sa diversité. Elle défend aussi les droits de l’homme des parlementaires par le biais d’un comité de parlementaires issus de toutes les régions du monde et dévoués à cette cause. Deux fois par an, elle convoque des centaines de délégués parlementaires et partenaires à une assemblée mondiale afin d’apporter une dimension parlementaire à la gouvernance mondiale et notamment aux travaux de l’ONU, ainsi qu’à la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Pour plus d'information, veuillez contacter Thomas Fitzsimons par courriel : press@ipu.org ou tf@ipu.org, ou par tél : +41 79 854 31 53