Skip to main content

Droits de l’homme et COVID-19 : note d’orientation pour les parlements

Logo pandemicDans le cadre de la pandémie de COVID-19, de nombreux pays prennent des mesures radicales – voire déclarent l'état d'urgence – pour arrêter la propagation du virus et protéger leur population. La plupart de ces mesures ont des conséquences importantes sur les droits de l'homme.

Comment les normes de base en matière de droits de l'homme peuvent-elles guider les efforts que font les pays pour agir face à la crise sanitaire ? Comment les parlements peuvent-ils exercer leurs fonctions législatives et de contrôle pour veiller à ce que les actions du gouvernement soient compatibles avec leurs obligations en matière de droits de l'homme ? Quel est le juste équilibre entre le respect du droit à la santé et l'atténuation des effets indésirables des mesures de confinement sur les droits sociaux et économiques ?

Cette nouvelle note d'orientation est conçue pour servir de guide aux parlements et les aider à gérer la crise. Elle contient des recommandations et des exemples provenant d'autres parlements concernant : 

  • les restrictions aux droits de l'homme admissibles ;
  • l'état d'urgence et le respect des droits de l'homme ;
  • les moyens de garantir que les droits de l'homme sont pris en compte dans les mesures en faveur de la santé publique.

Faites connaître vos exemples en matière d'engagement parlementaire en faveur des droits de l'homme pendant la pandémie de COVID-19 en nous écrivant à press@ipu.org.

Consultez la note d’orientation.