Skip to main content

Modalités de travail des parlements pendant la pandémie de coronavirus

Les parlements doivent continuer à fonctionner pendant la pandémie de coronavirus. Pour certains, ceci signifie trouver des solutions novatrices pour surmonter les difficultés juridiques, techniques et logistiques posées par le travail à distance. Pour qu'un parlement puisse siéger électroniquement, en plénière ou en commission, il faut souvent adopter de nouvelles lois ou procédures. L'Espagne, le Brésil, la Norvège et la Finlande ont amendé leur législation pour autoriser les séances en ligne. Le Parlement du Royaume-Uni a approuvé les séances de commission en ligne et étudie la possibilité d'organiser des plénières en ligne. Le Parlement de la Nouvelle-Zélande a créé une nouvelle commission qui se réunit en ligne pour continuer à superviser le travail du gouvernement pendant toute cette période. Certains parlements bénéficient d'un congé, qu'ils mettent à profit pour prendre du recul et élaborer leur stratégie bien davantage que pour se reposer.

Les Parlements du Brésil, de l'Espagne et des Maldives ont mis au point des solutions novatrices pour tenir des plénières en ligne. D'autres sont en phase d'essai et le nombre de parlements faisant appel aux plateformes Teams de Microsoft et Zoom pour organiser des réunions de commissions, ou au moins permettre la tenue d'auditions externes, est en hausse. Une crise telle que celle que nous traversons nous offre aussi l'occasion d'innover et de tenter de travailler différemment. L'évolution vers un parlement électronique continue à se heurter à des obstacles majeurs et il n'existe pas de solution numérique miracle. Parmi les difficultés importantes que les parlements doivent résoudre, citons :

  • l'accès des membres (tous les membres doivent pouvoir accéder au système et l'utiliser)
  • la sécurité du système (le niveau de sécurité du système doit être adapté à son usage)
  • la véracité du processus (le processus doit être fiable, transparent et vérifiable).

Ressources de l'UIP

Le Centre pour l'innovation au parlement (CIP) a pour mission de faire connaître les solutions adoptées par les parlements et de soutenir les efforts de ces deniers pour trouver des solutions novatrices. À cette fin, nous avons produit une série de ressources et le Pôle sur les données ouvertes du CIP, hébergé par la Chambre des députés brésilienne, a étendu son canal de communication WhatsApp aux informations et aux questions relatives au parlement électronique. Ce groupe est désormais ouvert aux hauts responsables des services informatiques de n'importe quel parlement. Toute personne intéressée à le rejoindre est priée de prendre contact avec nous à l'adresse : innovation@ipu.org.

Modalités de travail et travail à distance au parlement

Une page web privée sur le travail à distance contenant davantage de détails techniques est disponible. Son accès est réservé exclusivement aux parlements. Veuillez prendre contact avec nous à l'adresse : innovation@ipu.org pour de plus amples informations.

Les parlements sont priés de donner des informations actualisées en répondant au bref questionnaire ci-joint : www.surveygizmo.eu/s3/90224295/remote-working-in-parliaments

Égalité des sexes et droits de l'homme dans le cadre des aménagements imposés par la pandémie de COVID-19 : L’UIP a publié deux notes d'orientation visant à aider les parlements à veiller à ce que la perspective de l'égalité des sexes et celle des droits de l'homme soient intégrées dans les aménagements imposés par la pandémie.